UN PROJET/UNE PARTICULARITE. A l'origine très cloisonné, sombre et mal optimisé, l'appartement qu'ont rénové les architectes Hortense Reynaud et Sébastien Demont présente aujourd'hui un tout autre visage. Fluidité et lumière sont désormais omniprésentes dans toutes les pièces. Une importante métamorphose qui a nécessité des travaux d'envergure.

Fluidité et lumière, tels ont été les maîtres-mots des architectes Hortense Reynaud et Sébastien Demont dans ce projet. Chargés de rénover un vaste appartement parisien de 140 m2 situé au 6ème étage d'un immeuble construit à la fin du XIXème siècle, ils en ont tout de suite identifié les principaux problèmes. "En plus d'être défraîchi, il avait un vrai souci en termes d'organisation. Les espaces étaient disposés de manière très alambiquée, ce qui générait une importante perte de place. Par ailleurs, les pièces étaient extrêmement cloisonnées, du coup la lumière ne profitait qu'à une seule à la fois au lieu d'en inonder plusieurs", commente Hortense Reynaud.

"Tout ouvrir pour apporter de la lumière et gagner en fluidité"

Malgré cette longue liste d'inconvénients, les architectes ont tout de même incité les propriétaires à faire l'acquisition du bien car il présentait, en contrepartie, de nombreux atouts. Hortense Reynaud en énumère quelques-uns : "la présence de nombreuses fenêtres, la disposition traversante, la surface généreuse, la vue dégagée, l'orientation est/ouest, tout ça rendait l'appartement très attrayant". Sans oublier sa situation géographique : en plein cœur du 7ème arrondissement de Paris, l'un des quartiers les plus chics de la capitale.

 

Pour rendre l'endroit plus agréable à vivre et, surtout, l'adapter aux besoins des nouveaux propriétaires, Hortense Reynaud et Sébastien Demont ont commencé par "tout ouvrir". "Notre premier réflexe a été de faire tomber toutes les cloisons inutiles, de manière à favoriser la lumière et à rendre la circulation plus fluide", indique Hortense Reynaud.

 

Afin d'épurer au maximum les lieux, les architectes ont d'ailleurs été jusqu'à démolir l'un des murs porteurs. L'opération, particulièrement délicate dans un appartement, a nécessité la mise en place de deux IPN pour garantir la solidité de l'édifice. Grâce à cette intervention, entrée, salon, salle à manger et cuisine communiquent désormais librement. Les vues s'en trouvent ainsi dégagées et la circulation fluidifiée.

 

La suite de l'article en page suivante.
actionclactionfp