Taxe sur l段mmobilier : Arnaud Montebourg suscite la pol駑ique

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg a indiqu ce dimanche vouloir taxer les secteurs de l段mmobilier et de la banque, pour financer les baisses de charges des entreprises. Les propositions du ministre ont suscit imm馘iatement des r饌ctions chez les professionnels de l段mmobilier. Explications.

 
 
 


Interrog dans le cadre d'une 駑ission Europe1/iT駘/Le Parisien Aujourd'hui en France ce dimanche sur la question de la comp騁itivit des entreprises fran軋ises, qui doit faire l'objet d饕ut novembre d'un rapport tr鑚 attendu de l'ancien pr駸ident d'EADS, Louis Gallois, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a d馭endu une diminution des ォ charges ou cotisations sociales pesant sur les entreprises, en contrepartie de l'investissement des entreprises サ.

Or, la question d置n financement de ce dernier m馗anisme pose question, le ministre ne souhaitant ni recourir la TVA, ni la CSG ォ parce que les familles ne peuvent pas y 馗happer, et donc ce sont une perte de pouvoir d誕chat サ.

Le ministre a donc propos d'utiliser la ォ fiscalit 馗ologique サ. L段d馥 ? Cr馥r une ォ taxe carbone ext駻ieure サ, qui toucherait les produits import駸 g駭駻ant des 駑issions de CO2.

Arnaud Montebourg a aussi 駑is l'id馥 d'ォaller chercher les secteurs abrit駸 de l帝conomie, les secteurs qui font beaucoup d誕rgent sans finalement trop se fatiguer サ, comme le secteur bancaire, qu段l consid鑽e comme ォ peu concurrentiel, et finalement tr鑚 profitable サ, mais aussi l段mmobilier.

Toutefois, le Gouvernement a assur en d饕ut de semaine que le sch駑a de financement n'騁ait pas encore arr黎. A noter que selon des informations parue dans la presse, le Gouvernement 騁udierait une hausse de la CSG pour financer partiellement cette aide la comp騁itivit qui pourrait avoisiner les 40 Md.

La Fnaim met en garde le Gouvernement
Dans la foul馥, cette proposition a fait vivement r饌gir la Fnaim, qui, par la voix de son pr駸ident, Jean-Fran輟is Buet, s弾st dite ォinqui鑼e des propositions 駑ises par Arnaud Montebourgサ. Le pr駸ident de la F馘駻ation a rappel que ォ ce secteur regroupe d駛 lui seul 30.000 entreprises et repr駸ente plus de 200.000 emplois, sans compter les emplois induits サ. Or, ォ une fiscalit suppl駑entaire sur ce secteur engendrerait irr駑馘iablement une baisse importante de l誕ctivit avec une incidence imm馘iate sur l弾mploi サ,a poursuivi Jean-Fran輟is Buet.

S.C. (08/10/2012)

 
 
 
 



 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
 




Salon habitat et loisirs - volvic - Volvic
Du 01/10/2014 au 30/10/2014
Salon rent - real estate and news technologies - Paris
Du 29/10/2014 au 30/10/2014
Energivie summit - Strasbourg
Du 03/11/2014 au 05/11/2014
Affaire de cadeaux - Paris
Du 04/11/2014 au 06/11/2014
Expoprotection - Paris
Du 04/11/2014 au 06/11/2014

Recherche dans