Selon le dernier baromètre Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux de crédit continuent de chuter atteignant au mois de février 3.13 % en moyenne. C'est surtout le marché de l'ancien qui bénéficie de ce recul. Le neuf et les travaux ayant tendance à se stabiliser depuis quelques temps.

Les mois se suivent et se ressemblent pour les taux de crédit puisqu'ils poursuivent leur baisse entamée depuis février 2012. Résultat : des niveaux historiquement bas s'enchaînent.

 

Au mois de février, ils atteignent 3.13 % en moyenne (3.21% pour l'accession dans le neuf et 3.08% pour l'accession dans l'ancien). Ce taux moyen était de 3.16 % en janvier 2013. C'est l'immobilier ancien qui affiche des taux les plus bas.

 

Concernant la durée, si le mois de janvier avait enregistré un fort recul, notamment sur le neuf, en février les taux se reprennent à 213 mois après 212 mois en janvier contre 223 mois en février 2012. Dans le neuf, la remontée est spectaculaire : 219 mois après 209 mois en janvier, mais 240 mois en février 2012.

 

Un marché impacté par la crise
Quant au coût, il s'établit à 3.74 années de revenus en février 2013, à son plus bas niveau depuis janvier 2010. "Sur un marché marqué par la dépression, le coût des opérations ralentit en effet très fortement (+ 0.1% sur un an, depuis le début de l'année 2013, après + 1.8 % en 2012 et + 3.2 % en 2011)", souligne l'observatoire. L'apport personnel reste presque le même, soit + 1.0 % sur un an, après + 4.1 % en 2012 et + 9.8 % en 2011.

 

Dans ce contexte, l'observatoire déclare que l'année 2013 n'a pas bien commencé. Si février a enregistré un regain de production de crédit, depuis le début de l'année 2013, le total des prêts accordés affiche un repli de 27.2 %, en rythme annuel (en année glissante). Quant à l'avenir ? L'observatoire veut rassurer : "La chute de la production de crédits paraît terminée et le total des prêts accordés semble maintenant se stabiliser", conclut-il.
actionclactionfp