La simplification du RSI poursuit sa marche, avec l'arrivée de 100 médiateurs départementaux qui auront pour mission de régler les différends avec les assurés par le dialogue. Ils pourront être saisis dès lors qu'une réclamation aura été formulée.

Cent médiateurs départementaux à l'écoute des assurés du RSI. Cette mesure, qui fait partie des vingt adoptées par le Gouvernement, a pour objectif de pouvoir répondre concrètement, et par le dialogue, aux différends. Et assurer un suivi en cas de réclamation.

 

Sur la base du bénévolat, le médiateur travaillera en « toute indépendance et impartialité », indique le RSI dans un communiqué. Il sera choisi par les président et directeur des caisses régionales, en fonction de leur connaissance du monde de l'entreprise.

 

Bénévolat et service gratuit

 

Pour pouvoir saisir gratuitement un médiateur, l'assuré aura au préalable formulé une réclamation pour laquelle il a reçu une réponse qu'il estime partielle ou insatisfaisante, ou pour laquelle il n'a pas reçu de réponse dans un délai de 21 jours. Il suffira qu'il se connecte sur le site du RSI.

 

Une fois le médiateur saisi, l'assuré reçoit immédiatement un mail accusant réception de sa demande, et le médiateur s'informe de son dossier, prend contact avec l'assuré et tente de trouver une solution à sa requête.

 

Cette nouvelle mesure qui entre en vigueur répond à un besoin de proximité attendu sur le terrain. Elle complète les services téléphoniques, l'accueil physique et la gestion des réclamations.
actionclactionfp