INEDIT. Inaugurée, le 17 février 2017, par l'ex-ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, la cité judiciaire de Limoges réalisée par l'agence Nicolas Michelin & Associés affiche la rigueur d'un "lieu régalien". Elle s'affirme aussi avec un fin auvent de 14 mètres de haut qui ne repose que sur deux murs en équerre !

Un parvis, un immense auvent de 14 mètres de haut et une verrière pour la salle des pas perdus… Pour la réalisation de leur premier tribunal, les trois associés de l'agence Nicolas Michelin & Associés - Nicolas Michelin, Cyril Trétout et Michel Delplace- estiment avoir transformé "radicalement" l'image des bâtiments de justice. Ces derniers ont notamment conçu en octobre 2015, le "Pentagone français", le nouveau ministère de la Défense et les Etats-majors de l'armée dans le 15ème de Paris.

 

Jusqu'à la livraison du nouveau bâtiment en décembre 2016, les services du Tribunal d'Instance, du Tribunal de grande instance et du Tribunal de commerce de Limoges étaient dispersés sur plusieurs sites. Désormais, la nouvelle Cité judiciaire s'installe dans le tissu-faubourien de la préfecture de Haute-Vienne.

 

"C'est la justice qui s'élève pour faire passer le justiciable dans un ensemble entièrement blanc", Cyril Trétout, associé de l'agence ANMA.

 

"Ici, c'est une dimension régalienne, nous avons travaillé sur un bâtiment classique : un auvent formé par un porte-à-faux dont on ne voit pas la structure, nous explique Cyril Trétout, l'un des trois associés de l'agence Nicolas Michelin & Associés. C'est la justice qui s'élève pour faire passer le justiciable dans un ensemble entièrement blanc. De plus, la neutralité est importante à traduire dans un bâtiment à partir du moment où la Justice n'a pas jugé et n'a pas donné sa sentence !"

 

Découvrez dès la page 2, la suite de l'article.


actionclactionfp