Dans sa dernière note de conjoncture publiée ce lundi, les Notaires de France soulignent qu'au troisième trimestre 2016, les ventes de logements anciens ont augmenté de +9% sur un an. Cette tendance devrait se poursuivre en 2017, sauf en cas de remontée trop brutale des taux d'intérêt.

Avec 843.000 ventes de logements anciens enregistrées en 2016 soit une hausse de 9% sur un an, l'activité du marché immobilier reste dynamique, signale, le 23 janvier 2017, la chambre des notaires. Quant aux prix de l'immobilier, pour le troisième trimestre consécutif, ils augmentent sur un an : + 1,6 % par rapport au troisième trimestre 2015, soit une hausse plus marquée que le trimestre précédent (+ 0,6 %). Toutefois, cette hausse est plus forte pour les maisons (+ 1,8 %) que pour les appartements (+ 1,3 %), signale l'indice Notaires de France-Insee.

 

"Une tendance à la hausse générale que ce soit en Ile-de-France ou en province"

 

Cette "tendance à la hausse est générale que ce soit en Ile-de-France ou en province", font remarquer les notaires de France. Toutefois, l'inversion de la courbe des prix n'a pas encore été observée en secteur rural et des baisses ont été observées en province. "Les prix à Saint-Étienne diminuent toujours, mais la baisse s'atténue (-2,9 % sur un an) alors que Dijon, connaît une baisse (-4%) du même ordre au cours du troisième trimestre 2016", donne en exemple la note de conjoncture.

 

En revanche, Nancy (+5,6%) et Bordeaux (+9,8%) enregistrent des hausses soutenues. Les prix augmentent entre +2% et +5% sur un an à Toulouse, Lyon, Brest, Toulon, Reims, Strasbourg, Lille, Le Havre et Nantes. A noter également qu'à Besançon, Grenoble, Marseille, Montpellier, Nice, Orléans, Rennes et Tours, ils sont relativement stables.

 

"Les conditions du marché ont, effectivement, été dopées par plusieurs facteurs : l'attractivité des taux d'intérêt, une relative stabilité des prix dans les grandes villes, le succès du dispositif Pinel pour les investisseurs dans le neuf, ainsi que celui du prêt à taux zéro (PTZ)", analysent les Notaires de France.

 

Quelles prévisions pour 2017 ?

 

Quant aux prévisions des indices de prix à fin février 2017 réalisées à partir des avant-contrats, les notaires de France soulignent que l'évolution annuelle serait de +4,5%. "On retrouverait ainsi les niveaux de prix observés début 2014, ajoutent-ils. En maisons anciennes, la hausse annuelle des prix serait plus prononcée avec +5,7 % en France métropolitaine." Sur ce marché, il faudrait remonter à 2012 pour observer ces niveaux de prix. En province, la tendance serait similaire pour les appartements anciens avec +4,7 % sur un an. Quant aux maisons, la progression serait légèrement plus prononcée (+6,3 % sur un an). Toutefois, cette hausse est conditionnée par les taux de crédit, avertissent les notaires.
actionclactionfp