Après s'être un peu égarée au 20ème siècle, la couleur fait depuis quelque temps son grand retour sur les façades d'immeubles. Désormais, les villes osent et donnent carte blanche aux architectes qui proposent des projets audacieux où les touches colorées viennent égayer les ambiances urbaines. Découvrez quelques projets multicolores.

«Si les goûts et les couleurs ne se discutent pas», l'architecture prend partie non pas pour une, mais pour toutes les couleurs. Effectivement, depuis quelques années, les paysages urbains s'intensifient d'immeubles rouges, de crèches roses et jaunes, de médiathèques multicolores ou encore de HLM bleus.

 

Si, au début du 20ème siècle, l'absence de couleur est la marque de la bourgeoisie conservatrice, les lignes ont bougé depuis, notamment grâce à la reprise économique et la reconstruction d'après-guerre. La couleur s'est imposée au fur et à mesure des décennies comme un gage de progrès. Rattachée à l'esthétique, elle se pose comme un véritable critère de distinction pour certains bâtiments. Elle peut même parfois participer à la fonction de l'établissement comme, par exemple, pour les crèches, les centres de loisirs pour enfants, les entreprises et les structures de santé.

 

Des hôpitaux, des logements
Ainsi, l'hôpital de Bailleul dans la Sarthe (72) alterne rose, blanc, jaune, bleu, vert et crée une atmosphère sensorielle apaisante. On peut également observer des patios fuschia et citron qui «jouent comme une signalétique, ménageant un parcours de lieux successifs identifiés par la couleur», une manière d'afficher la «lisibilité du projet», explique Jean-Philippe Pargade, architecte de la structure, avant de préciser que «la couleur donne un côté optimiste au bâtiment».
Mais cette tendance ne se limite pas aux espaces publics, le logement aussi affiche de nouvelles couleurs. En effet, les villes sont de plus en plus nombreuses à donner le feu vert à des projets sociaux colorés montrant ainsi leur attachement aux questions d'urbanisme et à la valorisation des habitants.

 

La couleur liée aux évolutions technologiques
Mais ce qui a fait avancer l'utilisation de la couleur au 21ème siècle, ce sont la recherche et le développement autour des nouveaux matériaux. Le verre teinté, les sols imprimés grâce aux techniques numériques, le plastique coloré… Tout a été élaboré de manière à faire converger la couleur et la matière. Et désormais, l'harmonie des tons semblent bien implantée dans le paysage urbain. Et si les industriels et les architectes continuent de travailler ensemble leur matière grise, les villes devraient bientôt voir la vie en rose !

 


Bibliographie : Couleur, Barbara Linz, 2009 édition H.F Ullmann
Chromo-architecture - L'art de construire en couleur de Marie-Pierre Servantie- Editions : Alternatives.
actionclactionfp