Après un parcours sans faute (Essec, Expertise-comptable, longue expérience chez Ernst & young), Isabelle Rabot rejoint Lafarge en mai 2004. Quatre ans plus tard, à peine âgée de 35 ans, elle est la première femme à entrer au Comité de Direction de Lafarge en tant que Directrice financière.

Batiactu : Quelles qualités avez-vous mis en avant pour atteindre le poste que vous occupez aujourd'hui ?

Isabelle Rabot : Je crois avoir la légitimité et les compétences techniques. Cela n'a pas été forcément évident, je suis jeune et femme de surcroît. Mais j'ai su créer ma place. Je crois vraiment que par ses compétences, on arrive à créer sa légitimité. Côté qualité, les femmes sont plus à l'écoute, elles n'ont pas la notion de territoire ou de jeu de pouvoir, une chose plutôt masculine. En outre, elles ont de l'intuition et voient les choses différemment.

 

Batiactu : Comment envisagez-vous l'avenir des femmes dans le BTP ?

I. R. : Je pense que le mouvement de fond est là. Les femmes en poste font leurs preuves. Il faut encore changer le système de représentation, l'éducation et l'image négative de nos métiers.

actioncl