CONCOURS/EXPOSITION. Repenser le logement étudiant, tel était le thème du concours ID Campus, dont les prix ont été remis en début de semaine à l'occasion du vernissage de l'exposition "18 m2, habitat étudiant - projets d'avenir" sise au Pavillon de l'Arsenal. Les architectes lauréats ont été choisis pour leur réflexion davantage tournée vers l'usager.

Alors que Cécile Duflot présente ce mercredi son projet de loi Alur sur le Logement et l'Urbanisme, la question du logement étudiant fait l'objet d'une exposition au Pavillon de l'Arsenal (Paris)*, mais aussi d'un concours qui a été lancé fin 2012 sur le thème "Repenser l'habitat étudiant".

 

ID Campus - concours initié par les villes de Palaiseau, Les Mureaux, Aubervilliers et Cergy, Bouygues Immobilier et Constructions et Développements Urbains (CDU) - avait donc pour objectif de repenser le logement étudiant en proposant à des architectes de concourir sur des terrains identifiés. Cinq équipes se sont distinguées et présentées à l'occasion de l'inauguration de l'exposition "18 m2, habitat étudiant".

Penser à l'usager d'abord
"Le logement étudiant est un sujet majeur qui s'inscrit dans la problématique du logement", a confirmé François Lamy, ministre de la Ville, présent ce lundi 24 juin au Pavillon de l'Arsenal. Il a notamment souligné la réflexion des architectes qui, tous, se sont attelés à partir de l'usager et non du bâtiment. "Ce n'est pas une démarche courante chez les architectes, surtout dans les années 70 !", a-t-il ironisé, sans doute en référence au cas Chemetov qui refuse de voir détruit un de ses projets de logements à Courcouronnes… Et le ministre de conclure : "Le logement étudiant est un des clés d'entrée qui peut faire évoluer notre architecture, notamment avec la prise en compte de l'habitant lui-même…".

 

Innover dans un espace contraint
De son côté, le Pdg de Bouygues Immobilier, François Bertière, a insisté sur la problématique économique du logement étudiant. Rappelant qu'il y a aujourd'hui une réelle insuffisance de logements, chose qui devrait s'aggraver dans les années qui viennent. "Car nous aurons plus de 40.000 étudiants de plus d'ici à 2020", explique-t-il. Il a également invité à avoir une réflexion différente sur ce type d'habitat, en raison d'un mode de vie qui a évolué, qui est plus "connecté" et "collaboratif". "Il n'est plus question de se contenter de cellules de 18 m2 toutes semblables !, a-t-il asséné. La démarche désormais doit être innovante". Enfin, il a rappelé qu'ID Campus n'était pas qu'une suite de "projets de papier" et que d'ici à 2014, un millier de logements seront construits sur la base des idées des lauréats.

 

Le directeur général de CDU, Marc Rozenblat, a, pour sa part, appelé à renouveler le concours dès l'année prochaine. "Histoire de faire comprendre au pouvoir public qu'un certain nombre de règles ne s'adaptent pas au logement étudiant… En outre, on a appris qu'on peut innover en permanence dans un cadre contraint", a-t-il conclu en remerciant toutes les équipes d'architectes qui ont participé.

 

*Exposition "18 m2 - Habitat étudiant, projets d'avenir" au Pavillon de l'Arsenal, du 25 juin au 25 août 2013.

 

Le palmarès 2013

A Palaiseau : Atelier Provisoire architectes (Bordeaux), avec Aline Rodrigues Lefort et Laurent Vilette, pour le concept de la "chambre carrée"

 

Aux Mureaux : Tank Architectes (Lille) avec Olivier Camus et Lyderic Veauvy, qui ont cherché à favoriser la création de lien social en proposant une "ruche" avec de nombreux espaces de convivialité

 

A Aubervilliers : Marchi_Architectes (Paris) avec Adélaïde et Nicola Marchi, qui proposent d'optimiser l'espace grâce à un "mur technique" intégrant le mobilier de la chambre

 

A Cergy : Anyoji Beltrando et l'agence Barrault et Pressaco, qui ont tous deux misé sur le colocation comme nouvelle forme d'habitat
actionclactionfp