VU A BATIMAT. Dans le but de rendre accessible la maquette numérique à tous les professionnels, le Plan de transition numérique dans le bâtiment a lancé, le 9 novembre, une plateforme collaborative sur le sujet. Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, était présent, au Mondial du bâtiment, pour l'occasion.

De la fierté. C'est le mot utilisé à plusieurs reprises par le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, lors de sa visite sur le salon du Mondial du bâtiment, le 9 novembre 2017. Une fierté de voir ce qu'il se passe actuellement dans le monde de la construction et une fierté des entreprises qui a plu à Jacques Mézard. "Il y a une nécessité de poursuivre cette dynamique qui est forte de la part de tous les acteurs de la construction", a-t-il déclaré dans un discours.

 

Le ministre en est convaincu : "L'intelligence artificielle et le développement du numérique sont en train de changer notre société." "Tous les acteurs ont pris en main cette mutation", et le gouvernement est fier de ce qui se fait dans le bâtiment. C'est une révolution technologique qui arrive et "vous avez pris à bras le corps toutes ces mutations", a-t-il dit aux acteurs de la construction présents. "L'Etat doit être un facilitateur pour ceux qui entreprennent en ce sens", a-t-il poursuivi et "vous pouvez compter sur nous pour simplifier et faciliter cela". Mais, selon lui, l'ensemble des acteurs de la filière ont besoin d'être rassurés au sujet du BIM. "Il est nécessaire que même les petites entreprises puissent se l'approprier", a-t-il insisté, souhaitant qu'elles n'en aient peur mais au contraire qu'elles aient confiance en l'avenir.

 

Le Bim est une "impérieuse nécessité"

 

A l'occasion de sa venue sur le salon, le ministre a assisté à la signature de la charte d'engagement de la filière bâtiment pour la construction numérique, par une cinquantaine d'acteurs. En préambule, Bertrand Delcambre, président du PTNB, a rappelé que le BIM était "une impérieuse nécessité". En trois ans, "nous pouvons être fiers du chemin parcouru. Le numérique et le BIM sont à la portée du plus grand nombre". Pour autant, ce n'est pas suffisant, considère Bertrand Delcambre, qui rappelle qu'encore deux tiers des acteurs du bâtiment doivent les intégrer. Pour cela, le président du PTNB estime que les maîtres d'ouvrage ont un rôle de leader à jouer pour le promouvoir. Une des priorités est donc d'apprendre à travailler différemment et collaborer ensemble. C'est pourquoi est lancée, ce jeudi 9 novembre 2017, une plateforme collaborative adaptée à tous, même aux plus petites entreprises, a-t-il insisté.

 

Cette plateforme collaborative, lancée par le Plan de transition numérique dans le bâtiment il y a un an pour être expérimentée par près de 300 professionnels, membres des organisations telles que la FFB, la Capeb, l'Untec, l'Unsfa, le Cnoa, le Cinov…, est donc désormais accessible à tous les acteurs de la filière et cela gratuitement. "Nous pouvons passer à l'échelle industrielle", se réjouit Bertrand Delcambre. "Cet outil, développé par le CSTB, a pour objectif de faciliter la découverte et l'appropriation du BIM", a-t-il indiqué avant de laisser la parole à Gilles Mailet, dirigeant de l'entreprise d'électricité Agelec. Ce dernier, qui a expérimenté la plateforme, a témoigné de son utilité et de son efficacité. Cependant, si cet outil est une bonne chose, encore faut-il avoir une bonne connexion à Internet sur l'ensemble du territoire. Sur la question, le ministre de la Cohésion des territoires est conscient que pour soutenir et encourager le BIM une bonne connexion est indispensable. "C'est un enjeu national", a déclaré Jacques Mézard.

 

A la question portant sur les financements nécessaires, il a indiqué que le Grand plan d'investissement avait un grand volet sur le numérique. Le ministre a rappelé la nécessité d'avoir un bon débit sur tout le territoire d'ici à 2020 et le très haut débit en 2022. Enfin, concernant l'avenir du PTNB, Jacques Mézard nous a confié y travailler avec l'administration. Et d'annoncer : "J'aurai l'occasion de vous en reparler."
actionclactionfp