Pour marier l'espace et le luxe, l'architecte Stéphanie Bertina Minel a choisi de décloisonner les différents étages d'une villa francilienne. Elle crée ainsi des pièces à vivre démesurées et une suite parentale digne d'un hôtel haut-de-gamme. Visite.
Lorsque l'on a le luxe de l'espace, il est dommage de laisser des cloisons gâcher la vue. C'est en quelque sorte ce qui a motivé Stéphanie Bertina Minel pour le réaménagement d'une maison particulière de 500 m², en Ile-de-France. "Le client souhaitait de grandes pièces, mais ne savait pas vraiment quoi faire de cette surface", se souvient l'architecte. En décloisonnant la majeure partie des quatre étages, elle crée un pied-à-terre démesuré et chic comme un hôtel haut-de-gamme.

 

Le rez-de-chaussée était composé de quatre pièces et d'une grande entrée. En déposant la plupart des cloisons, Stéphanie Bertina Minel le transforme en une pièce à vivre géante, où plusieurs espaces cohabitent. "On peut ainsi profiter de la double exposition rue/jardin", explique l'architecte. Et l'étage est lumineux en tout point.

 

La suite de l'article et les photos de la villa (pour l'instant non meublée) en page 2.
actionclactionfp