L'IAU d'Île-de-France, qui était déjà la première agence d'urbanisme d'Europe, a intégré trois autres organismes cet été. Elle renforce ainsi ses effectifs et ses compétences dans le domaine des questions énergétiques, de biodiversité et d'économie circulaire. Détails.

Depuis le 1er août dernier, l'Institution d'aménagement et d'urbanisme (IAU) de la région Île-de-France, qui était déjà la première agence d'urbanisme d'Europe, est également devenue la plus grande agence régionale de l'environnement. Elle a en effet intégré trois organismes franciliens associés, qui sont devenus des départements thématiques de l'Institut. A savoir : l'Agence régionale de l'environnement et des nouvelles énergies (Arene), qui apporte sa connaissance des questions énergétiques, Natureparif, spécialiste des questions de biodiversité, et l'Observatoire régional des déchets d'Île-de-France, expert de l'économie circulaire.

 

En tout, 50 personnes rejoignent les 180 employés de l'IAU et portent ses effectifs à 230 agents, qui sont tous regroupés dans le 15e arrondissement de Paris. Fouad Awada, le directeur général de l'Institut, se félicite de ce rapprochement entre spécialistes qui travaillaient déjà ensemble par le passé sur de nombreux projets d'urbanisme. Outre la possibilité de mieux penser et concevoir la métropole de demain, plus écoresponsable, en accompagnant la transition écologique de l'Île-de-France à toutes les échelles du territoire, la fusion des quatre agences "offre l'opportunité d'économies substantielles par la mutualisation de travaux et de ressources".
actionclactionfp