Installé dans un bâtiment hautement environnemental depuis 2012, l'institut national de la propriété industrielle (INPI) a choisi de changer les vitrages de trois de ses façades par des verres à teinte variable de Saint-Gobain.

"Je suis fier et heureux de ce projet", a répété Pierre-André de Chalendar, Président directeur général de Saint-Gobain, ce jeudi lors de la visite du siège de l'INPI, à Courbevoie (92). Sur ce bâtiment, construit en 2012, 1.400m² de panneaux de verres dynamique SageGlass ont été installés courant 2016. Ce qui en fait la plus importante réalisation de l'industriel avec cette innovation technologique protégée par 320 brevets.

 

Bien que cet immeuble de 12.500m² ait reçu plusieurs certifications environnementales - HQE qualifié très performant pour l'écoconstruction, labellisé BBC et Bepos pour un grand nombre d'équipements bioclimatiques - il a été décidé de changer les vitrages de trois des façades en 2016. A l'origine, l'édifice était pourvu de stores extérieurs automatiques. En collaboration avec Saint Gobain, l'INPI a donc réfléchi à une "solution de protection solaire durable et novatrice pour améliorer les conditions de travail de ses collaborateurs". C'est ainsi que la technologie SageGlass a été choisie, expliquent les acteurs du projet.

 

Anti-éblouissement et confort

 

Le Président de Saint Gobain a rappelé qu'"améliorer l'habitat en améliorant le bien-être au quotidien" était une des missions de son groupe. Ce vitrage qui se teinte automatiquement en fonction du temps est "emblématique de ce que nous voulons faire", a-t-il ajouté. "Nous formons le vœux que le bâtiment de l'INPI serve de vitrine à ce produit qui a beaucoup d'avenir", estime Pierre-André de Chalendar. Aujourd'hui, ces vitrages sont fabriqués dans une usine du Minnesota, aux Etats-Unis, mais le P-Dg de Saint-Gobain compte "sur le développement en Europe et aux Moyen-Orient pour développer une autre usine en Europe d'ici trois ou quatre ans".

 

Il a ensuite vanté les propriétés de cette technologie de vitrage qui "évite les éblouissements dans les bureaux et contrôle l'apport de chaleur solaire, sans pour autant cacher la vue vers l'extérieur". Depuis l'installation de ces vitres, les collaborateurs de l'INPI reconnaissent le confort que cela leur procure. "Les jours de grosse chaleur, nous ne sommes pas éblouis et les vitres sont froides", nous a rapporté une salariée de l'Institut.

 

=> Suite de l'article, page suivante
actionclactionfp