L'Assistance publique des hôpitaux de Paris (APHP) et la mairie de Saint-Ouen ont conclu le 19 décembre 2016 un protocole pour la construction de l'Hôpital Grand Paris Nord, un vaste campus de 200.0000 m² sur la commune de Seine-Saint-Denis. En janvier prochain, un débat public sera organisé, sur le futur hôpital, deux concours d'architectes seront lancés dès l'été 2017 pour une mise en service en 2025.

Bientôt un nouveau complexe hospitalo-universitaire aux portes de Paris ? L'Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) - Hôpitaux de Paris, l'Université Paris-Diderot, la mairie de Saint-Ouen, la Préfecture de la région d'Île-de-France - la préfecture de Paris, l'établissement public territorial Plaine Commune et Sequano concessionnaire de la Zone d'Aménagement Concerté des Docks, ont signé, lundi 19 décembre 2016, un protocole d'accord pour la construction d'un campus hospitalo-universitaire Grand Paris Nord à l'horizon 2025. Un projet annoncé dès 2013 par François Hollande.

 

Vers des débuts des travaux prévus en 2020

 

A peine signé, le calendrier du projet a déjà été dévoilé (Cf Encadré). Ainsi, un débat public aura lieu du 27 janvier jusqu'au 17 mars prochain alors que le lancement du concours concepteurs se déroulera dès l'été prochain, ont annoncé les porteurs du projet. Le début du chantier pourrait démarrer en 2020 pour une éventuelle mise en service en 2025."Ce protocole constitue une étape décisive pour la réussite du projet, indiquent les maîtres d'ouvrages, l'AP-HP et l'Université Paris-Diderot dans un communiqué. Il intervient au moment où l'Etat a confirmé son soutien financier dans le cadre de la décision du Comité interministériel de performance et de la modernisation de l'offre de soins (COPERMO). Les conditions sont ainsi réunies pour rendre le projet irréversible."

 

L'objectif est de taille pour une mise à disposition du terrain sur la commune de Saint-Ouen au plus tard en 2019.

 

Cet engagement a donc pour effet : de fixer un schéma d'implantation partagé par les différentes parties ; d'organiser la modification des documents d'urbanisme correspondant à ce schéma ; d'établir une gouvernance partagée qui permettra un pilotage en commun des études nécessaires à l'implantation du Campus et à son insertion urbaine (études de mobilité, de circulation, de stationnement, des sols, des besoins de santé des audoniens…) et enfin d'assurer la réunion par l'Etat des financements nécessaires à la construction d'un pont routier permettant un accès direct au Campus. Effectivement, "un peu plus de 900 millions d'euros seront investis dans le cadre de ce projet", ajoutent les deux maîtres d'ouvrages.

 

Une subvention de l'Etat appuiera cet investissement, dont le montant reste à déterminer. A cette enveloppe d'investissement s'ajouteront 65 millions d'euros pour le renouvellement des équipements. "L'investissement universitaire, qui est aujourd'hui estimé à 175 millions d'euros, sera assuré directement par l'Etat comme c'est l'usage dans la gestion du patrimoine des universités", ajoutent-ils.

 

Ce projet prévoit de déplacer les activités médico-chirurgicales des deux hôpitaux hôpitaux Bichat (Paris 18ème) et Beaujon (Clichy-la-Garenne, Hauts-de-Seine), sur la ZAC des Docks de Saint-Ouen dans ce nouvel établissement qui abritera également un campus universitaire.

 

200.000m², dont 130.000 m² pour les activités hospitalières

 

L'établissement prendra place sur un terrain de 5,5 hectares que l'AP-HP doit racheter à deux propriétaires : la SNCF et le parc d'activités logistique Valade. Le programme immobilier s'étend donc sur 200.000 mètres carrés, dont 130.000 mètres carrés pour les activités hospitalières et 70.000 mètres carrés pour les activités d'enseignement et de recherche.

 

"Il ne sera pas pour autant un immeuble de grande hauteur et ne dépassera pas six niveaux, assure l'organisme dirigé par Martin Hirsch. Il assurera une activité clinique et chirurgicale polyvalente, tournée vers l'ambulatoire, s'appuyant sur les forces des hôpitaux Bichat et Beaujon : le digestif, le thorax (coeur, poumon), les maladies de système et infectieuses. Il disposera d'un Trauma Center, susceptible de prendre en charge des patients polytraumatisés."

 

La spécificité forte de ce projet est qu'il sera d'emblée conçu comme un Campus, ajoute l'AP-HP. C'est la première fois, depuis que les CHU existent, qu'un hôpital et une faculté de médecine seront reconstruits simultanément. Cela autorise un cadre nouveau pour repenser les articulations entre les dimensions de soin, d'enseignement et de recherche.

 

Plusieurs principes communs en donnent l'illustration, garantit la maîtrise d'ouvrage : "aucun acte invasif ne sera réalisé dans le nouveau campus qui n'aura pas été au préalable exercé par simulation par le professionnel, qu'il soit médical ou soignant ; les formations paramédicales dans le nouveau campus seront pleinement universitarisées ; les nouvelles méthodes d'enseignement mises en oeuvre dans le nouveau Campus bénéficieront pleinement non seulement à la formation continue des professionnels, mais à la construction de nouvelles interactions avec les patients."

 

Enfin, un appel à manifestation d'intérêt (AMI) sera publié à l'été 2017, qui permettra à l'ensemble des acteurs du numérique de proposer des solutions innovantes pour renforcer ce projet.

 

La "modularité" des espaces au menu du programme

 

Autre spécificité : La "modularité" des espaces a été envisagée comme le premier facteur de succès de ce projet. Avec un menu complet : Modularité des espaces et des logistiques, frontières adaptables entre les services, anticipation des flux, durabilité des matériaux, agilité de la programmation et enfin la capacité à dédoubler une partie des unités d'hospitalisation, à substituer telle activité à une autre. Un programme ambitieux à suivre.

 


Le calendrier prévisionnel de l'opération


Programme technique détaillé définitif : décembre 2016
Débat public : 27 janvier 2017-17 mars 2017
Lancement du concours concepteurs : 2017
Maîtrise foncière : 2019
Démarrage travaux : 2020
Mise en service du bâtiment : 2025
Investissement : 900 millions d'euros

actionclactionfp