Alors qu'un sondage Opinon Way publié en mars dernier indique que seulement 4% des jeunes sont attirés par le secteur des matériaux et carrières, l'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) et l'ONISEP rappellent que ces 30 métiers sont ouverts à tous les niveaux de formation, du CAP au Master (Bac+5) en passant par le BTS (Bac+2). Décryptage de Patrick Pitalis, secrétaire général en charge de la formation à l'Unicem.

L'Unicem, qui a rappelé en mars dernier que la moitié du chiffre d'affaires total de l'industrie française provient du seul secteur du BTP, vient de lancer aux côtés de l'Onisep un outil pédagogique pour permettre aux jeunes de découvrir les 30 professions envisageables dans le secteur des carrières et matériaux.

 

"D'après, en effet, un sondage Opinon Way publié en mars dernier rappelant que seulement 4% des jeunes sont attirés par le secteur des matériaux et carrières, l'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) a souhaité lancé un Zoom métiers avec l'Onisep pour mieux faire connaitre ses professions multiples et variées, nous explique Patrick Pitalis, secrétaire général en charge de la formation à l'Unicem. Du pilotage d'installations mécaniques jusqu'aux conducteurs d'engins en passant par le tailleur de pierre, le technicien de laboratoires, ou responsable foncier environnement, les métiers ne manquent pas dans notre secteur. Alors, concrètement, une vingtaine de témoignages de professionnels évoquant leurs jobs au quotidien vient agrémenter cette nouvelle brochure."

Maintenance et BPE en tête de classement

L'Unicem insiste notamment sur le fait que ces professions sont dynamiques et même souvent plus techniques qu'il n'y paraît. "Des routes aux ponts, immeubles ou viaducs, jusqu'à certains composants des pneus ou de la pâte à dentifrice, reconnaît Patrick Pitalis. Tout commence dans une carrière et ces métiers sont incontournables. Pour construire et aménager l'environnement, il nous faut des matériaux comme les granulats, les roches ornementales et de construction..." D'ailleurs, la maintenance et la production de béton prêt à l'emploi font partie des secteurs les plus porteurs, poursuit-il.

 

Sans compter que l'ancrage territorial constitue incontestablement un autre point fort sur lequel l'Unicem mise beaucoup pour attirer l'attention des jeunes. "Nous sommes présents sur 8.000 sites de production et le secteur englobe plus de 75.000 emplois, rappelle-t-il. D'autant que les carrières - dont l'exploitation d'une d'entre elles est de 30 à 40 ans- participent à la dynamique des régions et elles contribuent à proposer des emplois mobiles et stables."

Conditions de travail agréables"

Autre particularité de ces métiers ? L'ambiance "familiale", chaleureuse, ainsi que l'autonomie dont bénéficient les 30 métiers de ce secteur. "Le premier argument des jeunes vantant notre secteur demeure les conditions de travail particulièrement agréables, car dans 90 % des cas, ils travaillent en plein air", complète Patrick Pitalis.

 

L'Unicem rappelle également que les métiers des industries de carrières et matériaux de construction sont ouverts à tous les niveaux de formation, du CAP au Master (Bac+5) en passant par le BTS(Bac+2). "Après un CAP préparé en lycée ou par l'apprentissage, des emplois sont proposés dans l'extraction, la taille de pierre, la conduite et la maintenance d'engins, ajoute-t-il dans un premier temps. Sur le terrain, beaucoup saisissent la chance d'acquérir ensuite de nouvelles qualifications. Ainsi, des conducteurs d'engins peuvent devenir pilotes d'installation ou chefs de carrière, grâce à leur expérience et aux certificats de qualification professionnelle (CQP) préparés tout en étant en poste dans l'entreprise."

Progression assurée

S'agissant des évolutions professionnelles, l'Unicem précise que par le biais de la validation des acquis de l'expérience (VAE) qui donne la possibilité de préparer des certificats de qualification professionnelle (CQP), le secteur favorise clairement la promotion interne. "Dans chaque famille professionnelle (production, maintenance, logistique…), il est possible de progresser", garantit enfin le secrétaire général de l'Unicem.

 

Témoignages de Paul Rinaldi, apprenti technicien de production de béton prêt à l'emploi (BPE) sur l'unité de Cemex à Velaux (Bouches-du-Rhône)
UNICEM
UNICEM © Unicem
"Depuis septembre 2014, je suis une formation en alternance de technicien de production de béton prêt à l'emploi sur l'unité Cemex à Velaux (Bouches-du-Rhône), signale Paul Rinaldi âgé de 21 ans, titulaire d'un baccalauréat économique. Au final, je fabrique tous les jours du béton prêt à l'emploi, j'organise le planning des livraisons et je veille au respect des règles de sécurité. Au quotidien, j'aime ce métier très intéressant, qui exige de faire preuve de rigueur et d'anticipation."

 

Et de nous préciser : "C'est d'ailleurs un métier très polyvalent qui nécessite un excellent mental et une bonne prise de confiance pour bien manipuler une machine sophistiquée. Mon objectif ? C'est d'avoir une embauche chez Cemex à l'issue de ma formation et progresser en interne serait l'idéal."

 


Exemples de métiers porteurs
Conducteur d'engins
Formation CAP conducteur d'engins (travaux publics et carrières) ; BP conducteur d'engins de chantier de travaux publics ; bac pro travaux publics ; CQP1 conducteur d'engins.
Qualités calme, habileté,respect des règles de sécurité
Salaire débutant : 1 480 euros brut/mois.

 

Mécanicien d'engins
Formation : Cap ou bac pro maintenance des matériels option travaux publics et manutention.
Qualités : patience, ingéniosité, habileté manuelle
Salaire débutant : environ 1 400 euros brut/mois.

 

Technicien de maintenance
Formation : Bac pro maintenance des équipements industriels, bac pro PSPA1, pilotage de systèmes de production automatisée ; TPmCI2, titre de technicien de production des matériaux pour la construction et l'industrie; BTS maintenance industrielle
Qualités : ingéniosité, réactivité, rigueur
Salaire débutant : 1.700 euros brut/mois.

 

La filière minérale en chiffres
Granulats : 1.550 entreprises , 14.283 salariés
BPE : 538 entreprises, 8.462 salariés
Pierres de construction : 805 entreprises, 6.067 salariés
Gypse et produits en plâtre : 15 entreprises, 3.120 salariés
Matériaux de construction divers : 160 entreprises, 4.700 salariés
Produits pour l'industrie : 114 entreprises, 1.423 salariés

 

Unicem : chiffres issus de l'enquête 2012
actionclactionfp