DIAPORAMA. La Société du Grand Paris vient de désigner les marchés de maîtrise d'oeuvre pour la ligne 18 du Grand Paris Express (GPE) dont l'investissement s'élève à 2,7 milliards d'euros. Cette ligne, reliant Orly à Versailles, sera réalisée sur 35 km dont 14 km en aérien. Visite des sites.

Après avoir approuvé, le 13 novembre 2015, l'investissement de 2,7 milliards d'euros pour la réalisation de la ligne 18 du Grand Paris Express, la Société du Grand Paris (SGP) a attribué, ce lundi 15 février 2016, les marchés de maîtrise d'oeuvre. L'occasion pour Philippe Yvin, président du directoire de la SGP, ce mardi au cours d'une visite des futures gares, de souligner l'importance de la ligne 18 : "Elle desservira davantage la grande couronne, notamment grâce à son interconnexion avec la ligne 14 à l'aéroport d'Orly."

 

"Les travaux de génie civil démarreront fin 2017", Philippe Yvin, SGP

 

Avant d'ajouter : "L'avant-projet durera jusqu'au printemps 2017 puis les travaux de génie civil démarreront fin 2017 pour un démarrage des tunneliers dès 2018-2019." La mise service de la phase 1 - aéroport d'Orly à CEA Saint-Aubin - est prévue en 2024 alors que celle de la phase 2 - CEA-Saint-Aubain à Versailles Chantiers - est annoncée pour 2030.

 

Les équipes lauréates

 

- Marché de maîtrise d'œuvre du génie civil, des gares souterraines de la ligne et du centre d'exploitation : le groupement Icare emmené par Ingérop Conseil et Ingénierie, associant ingénieurs et architectes. En détails, le génie civil comprenant les tunnels, les viaducs et les gares est pris en charge par Ingérop, Artelia Ville & Transport et Arcadis.

 

- Architecture des gares :
Ateliers 2/3/4 pour les gares Antonypôle et Massy-Opéra
Richez Associés pour la gare Massy-Palaiseau
Dietmar Feichtinger Architectes pour les gares Saint-Quentin Est et Versailles Chantiers
Corinne Vezzoni & Associés pour la gare Satory

 

- Conception et la réalisation architecturales du centre d'exploitation : Jean-François Schmit Architectes

 

- Conception et réalisation architecturale du viaduc et des gares aériennes Palaiseau, Orsay-Gif et CEA Saint-Aubin : groupement Benthem Crouwel. Ce sera donc Explorations Architecture qui sera en charge du viaduc, Benthem Crouwel et Atelier Novembre réaliseront les 3 gares aériennes, l'Agence TER s'occupera de l'insertion paysagère, 8'18'' de la conception lumière et enfin Jean-Paul Lamoureux pilotera l'acoustique des gares.

 

Conception et réalisation des systèmes de l'ensemble de la ligne 18, incluant le matériel roulant : Egis-Rail

 

La SGP a d'ailleurs rappelé que les "architectes retenus pour concevoir et réaliser les gares travailleront dans le respect de la charte d'architecture et de design élaborée avec le concours de Jacques Ferrier, architecte conseil des gares du Grand Paris."

 

Rappelons que la ligne 18 sera réalisée pour partie en souterrain et pour partie en viaduc, avec près de 14 km de section aérienne -soit 39 % du linéaire du projet. "Les études préliminaires orientent la conception du viaduc vers un ouvrage d'une largeur de 10 mètres avec une pile tous les 25 mètres environ, explique Brigitte Grégoire à la SGP. Et la hauteur du viaduc variera entre 7 et 11 mètres."

La partie aérienne contestée

Avant de bien rappeler de la nécessité de construire trois viaducs aériens : "Si l'on enterrait la ligne sur le plateau de Saclay, cela représentait une augmentation de 10 % pour le coût de la ligne 18, soit l'équivalent de 250 millions d'euros." Un argument pour répondre au nouveau collectif Enterrez le métro et élus opposants au projet : "Nous ne sommes pas contre le projet en soi, mais ce qui nous gêne, c'est qu'il ne soit pas enterré, a pesté ce mardi, Patrice Gilbon, maire de Villiers-le-Bâcle (Essonne). C'est d'ailleurs ce qui avait été avancé au début des concertations, mais étant donné que de nouvelles gares ont été rapportées au projet, il a fallu faire des économies. Voilà pourquoi nous avons un métro aérien et non souterrain ! Enterrer le métro coûterait 250 millions d'euros. Ce n'est rien par rapport au budget avancé, nous allons donc nous battre pour que cela ne se réalise pas !"Après un avis défavorable ces derniers mois du commissariat général à l'investissement (CGI) pour le tronçon Saclay-Versailles de la ligne 18, ce projet de grande envergure ne fait donc pas encore l'unanimité.

Découvrez dès la page 2, les futures gares de la ligne 18 du Grand Paris Express reliant Orly à Versailles.


actionclactionfp