"Un hôpital doit être vivant, plaisant, et on ne construit pas non plus un hôpital comme un hôtel", souffle l'architecte. A Beaumont-sur-Oise (Val d'Oise), il a imaginé un service psychiatrique qui ressemble à tout sauf à un hôpital. Par exemple, les couleurs sont mises en avant, grâce au choix du vert ou de l'orange pour apporter de l'apaisement, de la détente. Quant aux courbes, elles sont privilégiées dans le but de guider "naturellement" les gens. Autre spécificité : les couloirs sont longs. "Grâce à l'architecture, les patients sont plus calmes et ça c'est une victoire", nous confie-t-il en fin de conférence.
actioncl