UN PROJET/UNE PARTICULARITE. Au cœur d'une région historiquement liée au vol des "plus lourds que l'air", un nouveau musée dédié à l'aviation ouvre ses portes cette semaine à Toulouse-Blagnac. Aeroscopia est un espace culturel imaginé par l'agence Cardete Huet Architectes dont les courbes métalliques évoquent à la fois un hangar aéronautique et un nid. Découverte en avant-première.

A Toulouse-Blagnac, le futur côtoie le passé et le présent : situé juste en face de l'usine Airbus "Jean-Luc Lagardère" où sont assemblés les très gros porteurs A380 et A350 XWB, le nouveau musée Aeroscopia abrite une impressionnante collection d'appareils retraçant un siècle d'histoire. Voulu comme un lieu de découverte ludique par la société Manatour - qui a obtenu une délégation de service public de six ans pour exploiter le site - l'ensemble se présente comme un hall d'embarquement menant à un vaste hangar. "Le contenant traduit bien le contenu", résume Philippe Nau, co-fondateur de Manatour, spécialisé dans le "tourisme de découverte économique thématique".

 

"Le concours a été gagné en 2006. Il y a eu un long délai pour la réalisation qui illustre l'évolution politique globale de la ville et de la communauté d'agglomération", raconte Gérard Huet, architecte associé du cabinet Cardete Huet. "Le projet est resté deux ans dans les cartons puis il a redémarré sous l'impulsion du maire de Blagnac, mais à dimension réduite, amputé d'un tiers de sa longueur pour maintenir le coût sous les 12 M€", poursuit-il. Architecturalement, l'édifice se présente comme un vaste hangar qui se distingue des autres bâtiments industriels alentours. "Il ne fallait pas faire un énième hall d'assemblage", explique le maître d'œuvre toulousain qui a déjà réalisé une usine d'assemblage pour Airbus. "Les choix structurels étaient importants : il fallait réaliser une arche de 23 mètres de haut et de 70 mètres de portée qui ne soit pas impactante économiquement. D'où le choix raisonné et rationnel d'une structure légère, avec 300 tonnes de charpente pour 9.000 m²", précise Gérard Huet. D'autant que cette charpente métallique - également destinée à supporter quelques avions suspendus dans les airs - est doublement courbée.

 

Découvrez le bâtiment et ses collections en images dans les pages suivantes.
actionclactionfp