EN IMAGES. Erigé à Cahors (Occitanie) entre le pont Valentré et le Lot, le Centre d'hébergement et d'accueil international (CHAI) se distingue par un volume minéral et un puits de lumière. Découverte du projet livré par l'architecte Antonio Virga en mai 2017.

Projet ambitieux du chef-lieu du département du Lot, le Centre d'hébergement et d'accueil international (CHAI), imaginé par l'architecte Antonio Virga a été livré, à Cahors en mai 2017 à l'issue de quatorze mois de travaux.

 

Erigée entre le pont Valentré et le Lot, cette auberge de jeunesse, pouvant accueillir jusqu'à 92 couchages, répartis sur les deux étages supérieurs, se définit comme un bâtiment enroulé sur lui-même. L'architecte Antonio Virga a misé sur un puits de lumière et un jardin luxuriant. Le rez-de-chaussée abrite l'accueil général, une salle d'activités ainsi que l'antenne de l'office de tourisme jusque-là installée dans un local à l'angle du pont Valentré.

 

"Un nouveau cœur civique d'une zone verte et récréative"

 

"Ce bâtiment phare est un nouveau cœur civique d'une zone verte et récréative qui s'étend le long des berges de la rivière du Lot", rappelle l'architecte Antonio Virga. Il offre ainsi une vue large et dégagée sur ce pont fortifié du 14ème siècle, classé au patrimoine mondial de l'Unesco et constitue un "trait d'union" du circuit pédestre de la découverte du Cahors historique.

 

Découvrez dès la page 2, la suite de l'article.


actionclactionfp