Le président de Riou Glass, Pierre Riou, a adressé une lettre ouverte au ministre de la Transition écologique et solidaire afin de lui demander de soutenir la filière française du verre et de la menuiserie extérieure par le biais d'aide au changement des fenêtres par des produits plus performants thermiquement. Extraits.

Le fondateur de l'entreprise normande Riou Glass prend la parole pour interpeller Nicolas Hulot et demander un soutien pour toute la filière française du verre plat et des menuiseries extérieures. Dans un courrier ouvert, daté du 19 juillet 2017, Pierre Riou rappelle que le tout nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire a présenté, le 6 juillet, le plan Climat dessinant la stratégie de la France en matière de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, et notamment l'éradication des passoires thermiques dans les 10 ans qui viennent. "Une isolation efficace de nos bâtiments représente donc un enjeu majeur. La filière du verre en est un levier incontournable", fait-il valoir.

 

L'industriel rappelle le rôle des changements de menuiseries dans l'atteinte des objectifs de performance énergétique. Il s'appuie sur l'étude réalisée par Pouget Consultants pour le compte du pôle Fenêtre de la FFB et qui démontre qu'un quart des économies d'énergie peut être réalisé en remplaçant des produits dépassés par des menuiseries adaptées. Pierre Riou souligne : "Le seul remplacement de fenêtre équipées de vitrages adaptés et performants permet de réduire jusqu'à 27 % les besoins en chauffage des Français". Et il va plus loin en affirmant : "Aussi, passer toutes les fenêtres existantes en France en classe 'A' selon l'étiquetage énergétique de la profession permettrait d'économiser 44,7 milliards de kWh par an, soit l'équivalent de deux centrales nucléaires".

 

Patriotisme économique, soutien à l'innovation et poursuite du CITE

 

Pour parvenir à ce grand chambardement dans les menuiseries françaises, le chef d'entreprise demande le soutien des pouvoirs publics. Il plaide pour l'intégration "dans le plan Climat de mesures simples et efficaces" favorisant la pérennité et le développement de la filière du verre plat, ce qui permettrait aux citoyens "d'avoir accès aux vitrages et aux fenêtres les plus performants, pour leur confort et leur santé". Le dirigeant plaide pour le "made in France" et met en avant l'emploi et l'exigence de technicité des métiers. Et il fustige le comportement de majors françaises de la construction qui "n'hésitent pas à acheter des menuiseries toutes vitrées hors de nos frontières" pour la réalisation de certains projets prestigieux et symboliques.

 

Le fondateur de Riou Glass demande également la poursuite du CITE, qui permet de faire bénéficier les contribuables d'un crédit d'impôt de 30 % dans le cadre de travaux de rénovation. Pierre Riou est catégorique : "Vous devez le maintenir et continuer à le promouvoir". Enfin, il milite pour l'adoption de solutions techniques d'avant-garde, y compris son vitrage chauffant, qu'il pose "comme une véritable alternative aux solutions de chauffage traditionnelles". Et là encore, le chef d'entreprise demande des mesures incitatives pour démocratiser cette technologie, encore coûteuse. Il invite d'ailleurs Nicolas Hulot à venir visiter son usine de transformation de verre, située à Boulleville dans l'Eure. Le ministre n'a pas encore répondu.
actionclactionfp