FICHE PRATIQUE. La vague de froid généralisée et la neige, dans certaines régions qui sévissent sur l'Hexagone depuis quelques jours peuvent devenir un calvaire pour les ouvriers du BTP. A quels risques sont alors exposés les hommes et les matériaux ? Que prévoit le code du travail et comment est-il possible d'améliorer leurs conditions de travail ?

Une vague de froid généralisée, des chutes de neige et un thermomètre qui devrait tomber jusqu'à -11°C à Mulhouse, -6°C et -4°C à Marseille… Les prévisions de Météo France, publiées, ce lundi 16 janvier 2017, indiquent qu'une nouvelle vague de froid "d'intensité modérée" touchera la France dès ce mardi et se maintiendra jusqu'à la fin de la semaine, atteignant même un pic pour les basses températures dans certaines régions. De plus, des chutes de neiges sont à prévoir dans les Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées, de la Haute-Garonne et de l'Ariège.

 

"Rien à voir avec les vagues de froid historiques"

 

Face à cette offensive du froid, le Gouvernement a justement mis en place ce samedi un "pilotage national quotidien" pour anticiper au mieux les besoins. Pour autant, ce coup de froid, n'ayant rien à voir avec les "vagues de froid historiques comme celles de février 1956 ou de janvier 1985", a-t-il des conséquences sur les chantiers du BTP ?

 

Quelle est la meilleure solution ?

 

Pour les téméraires qui décident de travailler malgré le froid, des précautions s'imposent. L'Institut national de recherche et de sécurité, (INRS) rappelle que la vigilance s'impose dès que la température ambiante est inférieure à 5 °C.

 

En extérieur, l'organisme rappelle que l'intensité du froid ressenti est accentuée notamment par le vent et l'humidité. Ainsi, sous un vent de 45 km/h, une température de -5 °C peut produire alors le même refroidissement corporel qu'une température de - 15 °C sans vent. La meilleure solution ? Utiliser des gants et porter des sous-gants. Ne pas négliger non plus la tête et le cou, car près de 30% de la chaleur corporelle est évacuée par le crâne et par la bouche.

 

Découvrez la suite de l'article dès la page 2 dédiée au "Grand froid, ce que prévoit la loi pour le secteur du BTP".

actionclactionfp