Lors de son entrée en service, le terminal méthanier augmentera le tonnage transitant par Dunkerque de 7 %, soit une augmentation des recettes de l'ordre de 20 M€/an. La communauté attend la création de 60 emplois directs, sur le site, et d'une centaine d'autres indirects, liés à l'activité portuaire. Quant au chantier, il aura bénéficié pour moitié à des entreprises françaises (340 M€ dont 121 M€ pour des entreprises de la région Nord-Pas-de-Calais) et pour moitié à des entreprises européennes (320 M€). "C'est important localement : 1.000 contrats ont été signés, dont 18 % des signataires étaient au RSA auparavant. Les emplois créés étaient principalement des manœuvres, poseurs de canalisations, conducteurs d'engins, coffreurs-bancheurs et soudeurs", assure-t-on chez Dunkerque LNG. En tout, plus de 3,3 millions d'heures de travail ont été effectuées, une aubaine pour la région.
actioncl