Dans quels pays d'Europe les logements sont-ils surpeuplés, ou en manque de sanitaires ? Les Européens vivent-ils plutôt dans des maisons ou des appartements ? Une étude réalisée par Eurostat indique que près de 18% des logements de l'Union européenne sont en surpeuplement. Où se situe la France dans ce classement ?

En Europe, une personne sur six vivait dans un logement surpeuplé en 2009 (soit 17,8% de la population), selon une étude publiée par le bureau européen des statistiques, Eurostat. Une personne est considérée comme habitant dans un logement surpeuplé dès lors que le ménage (dans le cas d'un couple) ne dispose pas au moins d'une chambre par couple ou, pour une personne célibataire, si elle ne dispose pas d'une chambre individuelle. Selon les critères européens, les enfants âgés d'au moins 12 ans doivent avoir une chambre individuelle sauf s'ils sont de même sexe, auquel cas ils peuvent être jusqu'à deux par chambre.

 

D'un pays à l'autre de l'Union européenne, les situations divergent fortement : ainsi, on ne trouve que 1% de logements surpeuplés à Chypre, alors que la part se monte à 58% en Lettonie. La France compte 9,6% de logements surpeuplés, une proportion à peu près similaire à celle de la Suède, et légèrement plus haute que celles du Danemark, de la Suisse, de l'Islande et du Royaume-Uni.

 

En moyenne, dans l'Union européenne en 2009, 42% de la population vivait en appartement, 34% en maison individuelle, et 23% en maison jumelée ou mitoyenne. C'est en Lettonie que l'on trouve la part la plus importante d'appartements, alors que la Slovénie possède plus de maisons individuelles, et les Pays-Bas et le Royaume-Uni recensent un plus grand nombre de maisons mitoyennes.

 

Humidité et problèmes de fuites
Autre particularité prise en compte par l'étude d'Eurostat, les problèmes en termes d'humidité, d'obscurité et de disponibilité des sanitaires. Sur la question de l'obscurité, la France se situe dans la moyenne européenne avec 7,5% des logements touchés. On compte 12,6% de maisons ou appartements français affectés par une fuite de toiture ou de l'humidité. La moyenne européenne se situe à 15,9%, et les pays les plus affectés sont la Slovénie (30,6%), Chypre (29,4%) et la Lettonie (25,7%). Le manque de sanitaires concerne en moyenne 3% des logements européen ; en France, 0,8% n'ont pas de toilettes intérieures, et 0,6% ne possèdent ni douche, ni baignoire. Les logements les moins bien lotis en la matière se situent en Europe de l'est, en Roumanie et en Bulgarie, où respectivement 42,5% et 26,2% ne possèdent pas de toilettes intérieures.
actionclactionfp