CONJONCTURE. La Fédération française de l'assurance (FFA) vient de communiquer des données témoignant de l'ampleur des difficultés pour l'activité d'assurance-construction depuis 2008.

"En 2016, les cotisations en assurance construction sont en baisse de 2,1%, enregistrant un septième recul en 8 ans. Sur cette même période, les indemnisations de sinistres ont augmenté de 1,5 %." Ce sont les chiffres données par la Fédération française de l'assurance, par un communiqué de presse du 22 décembre 2017.

 

Si l'on tient compte de la période 2008-2016, le chiffre d'affaires de l'assurance construction a baissé de 16%, alors même que les indemnisations de sinistres versées ont augmenté de 52%. Des chiffres à mettre en lien avec ceux présentés par la SMABTP, en octobre dernier.

 

Une hausse générale des coûts dans le Bâtiment

 

La FFA voit trois raisons principale à ce doublement des indemnisations : les difficultés économiques rencontrées par les entreprises, une hausse des coûts générale dans le bâtiment (technologie, réglementation...) et l'augmentation des contentieux et des sinistres graves.

 

Par ailleurs, comme nous le précisait récemment Stéphane Pénet, directeur des assurances dommages de la FFA, le contexte de taux bas pèse sur les assureurs de la construction. "Du fait de la longueur des garanties - 10 ans et plus - les produits financiers participent à l'équilibre du risque et à sa gestion en capitalisation. Rapportés aux prestations payées, les produits financiers récurrents sont en recul, passant de 53 % en 2008 à 30 % en 2016", précise la fédération.

 

Qui conclut toutefois que l'espoir est permis pour les années à venir, dans la mesure où "le rebond des mises en chantier observées depuis novembre 2016 devrait se répercuter sur les encaissements de l'assurance construction". "Toutefois, la persistance de l'environnement de taux bas va continuer de peser sur les futurs résultats financiers de la branche."
actionclactionfp