L'architecte cubain Ricardo Porro s'est éteint ce 25 décembre 2014, à l'âge de 89 ans. Retour sur la vie passionnée et passionnante de cet homme des arts, également peintre et sculpteur, dont l'architecture n'a toujours eu qu'un seul but : "donner un cadre poétique à la vie".

L'oeil vif et pétillant de malice complice ; toujours prompt à transmettre une idée, une envie, une réflexion - critique (!) ou non ; à raconter une anecdote ; un regard empli de bienveillance, d'affection et d'amitié sincères à l'égard de ses proches collaborateurs... Ce sont ces images de l'homme, foncièrement généreux, qui nous restera, nous qui l'avons côtoyé. Ricardo Porro s'est éteint le 25 décembre dernier, à l'âge de 89 ans. Mais son architecture elle, continue de vivre à travers les bâtiments qu'il a pu signer, mais aussi avec ceux qui verront le jour demain, de la main de son associé Renaud de La Noue et de ses collaborateurs. Une architecture qui "vise à donner un cadre poétique à la vie", comme il nous l'avait confié lors d'une visite de l'école Jean Jaurès d'Ermont (95), livrée en 2009.

 

Renaud de La Noue et Ricardo Porro
Renaud de La Noue et Ricardo Porro © Renaud de La Noue et Ricardo Porro - ph. JCP
Une architecture dynamique, organique, poétique, vernaculaire... en un mot : humaine. Ricardo Porro est né à Cuba, le 3 novembre 1925, à Camagüey. Il fait ses études d'architecture à l'école de La Havane, où il obtient son diplôme en 1949 et signe une première villa, inspirée de l'architecture de Mies van der Rohe, la villa Armenteros. De retour à Cuba, après un tour en Europe où il suit les cours du Congrès international d'architecture moderne de Venise et côtoie ainsi de grands noms, comme Le Corbusier ou encore Ernersto Rogers, il devient l'un des principaux instigateurs du mouvement moderne sur l'île.

Les écoles d'art à La Havane, naissance de l'architecture Porro

Fidel Castro voulant créer "les plus belles écoles d'art du monde" à la Havane, c'est à Ricardo Porro qu'est confié le projet, avec Vittorio Garatti et Roberto Gottardi, au début des années 60. Il signera l'école des beaux-arts et l'école de danse moderne, deux œuvres emblématiques qui ont fondé son architecture, organique et vernaculaire, sensuelle et majestueuse pour ses occupants. Mais le contexte politique révolutionnaire non seulement conduit à l'arrêt de ce gigantesque chantier - laissant seulement ces deux bâtiments achevés - mais le pousse également à l'exil. Ce n'est que quarante ans plus tard, lors du lancement d'un programme de rénovation de ces écoles laissées pour certaines en friche, que Ricardo Porro retournera à Cuba. Une épopée racontée avec brio dans le documentaire aux maintes récompenses, Unfinished Spaces, réalisé en 2011 par Alysa Nahmias et Benjamin Murray.

 

Son exil commence au Venezuela, où il enseigne à la faculté de Caracas, aux côtés de Carlos Raul Villanueva et Wifredo Lam, puis se poursuit en France à partir de 1966 où il exerce comme professeur à Paris, Lille et Strasbourg. Il signera dans les années 70 un seul bâtiment, un centre d'art baptisé L'or du Rhin, au Liechtenstein.

L'agence Porro - de La Noue, le renouveau

Ce n'est qu'après son association avec Renaud de La Noue, dès 1986, qu'il renoue avec la construction. Ils ont réalisé ensemble plus d'une vingtaine de bâtiments publics, notamment en Île-de-France, dont le centre hospitalier de Meulan-les-Mureaux, le lycée Romain Rolland d'Argenteuil ou encore le commissariat de Plaisir.

 

Chaque bâtiment est pensé comme un écrin pour ses occupants, telle une force vitale et dynamique. Ricardo parlait ainsi d'un hall d'école dans lequel l'enfant doit entrer dans la magnificence, "dans son royaume, sa cathédrale", avoir sa curiosité et son imagination en éveil.

 

Et Ricardo Porro et Renaud de La Noue de souligner : "Elle [cette volonté] nous conduit à penser des lieux uniques qui ne répondent pas seulement à des exigences techniques, mais à une volonté d'humanité. En retour, elle permet l'appropriation puis le respect du bâtiment par ceux pour qui il est conçu."

 

Une cérémonie se déroulera ce mercredi en sa mémoire au Père Lachaise, à Paris.

Retrouvez en images en pages suivantes, quelques-unes de ses réalisations.


actionclactionfp