STATISTIQUES. A l'occasion de la journée de la femme 2017, l'U2P a publié une étude sur la féminisation dans les entreprises de proximité. Il en ressort notamment que le nombre de femmes dirigeantes dans le secteur du BTP reste minoritaire. Détails.

Que représentent les femmes dans l'artisanat ? Combien sont dirigeantes d'entreprises ? Quel est leur parcours ? A l'occasion de la journée de la femme, l'U2P a dévoilé une étude sur "les entreprises de proximité au féminin". Catherine Foucher, Présidente du groupe de travail sur la parité au sein de la Commission des Affaires Sociales, des Relations du Travail et de la Parité de l'organisme explique : "L'U2P a souhaité mettre en lumière la place qu'occupent les dirigeantes d'entreprises, les conjointes, les jeunes femmes en apprentissage, les femmes salariées, les femmes tout simplement, dans le monde des métiers de l'artisanat et du commerce de proximité".

 

Selon l'étude, sur les 300.000 femmes dirigeantes d'une entreprise artisanale, seulement 14.300 d'entre elles le sont dans une entreprise du BTP. Si le nombre de femmes "chef d'entreprise" a doublé en 30 ans tout secteur confondu, en revanche la progression dans le secteur du BTP reste anecdotique. En 1984, la part des femmes dirigeantes était de 2%. En 2015, elles représentaient 3%.

 

Des femmes plus diplômées

 

L'étude de l'U2P constate également que les femmes dirigeantes sont plus souvent à la tête d'entreprises de moins de 10 salariés (23% de femmes) que de PME de 10 salariés et plus (19% de femmes). En revanche, elles sont plus présentes dans les professions libérales (42%).
L'U2P souligne que "les dirigeantes d'entreprise présentent quelques caractéristiques démographiques et sociologiques". Ainsi, dans l'artisanat, elles sont plus diplômées que les hommes : 49 % des femmes dirigeantes d'entreprise artisanale (moins de 10 salariés) ont un diplôme au moins égal au baccalauréat contre 32 % des hommes. Une caractéristique visible dans tous les secteurs de l'artisanat. Dans le BTP, 50 % des dirigeantes d'entreprise ont un niveau Bac ou supérieur (contre 30 % des hommes).

 

Pour Alain Griset, Président de l'U2P, "les femmes sont un vivier de compétence, de savoir-faire, dont nos métiers, nos entreprises ont plus que jamais besoin". Il ajoute : "elles sont un facteur majeur de dynamisme social et de croissance économique pour les entreprises de proximité".
actionclactionfp