Née d'une volonté de la région d'unifier l'offre culturelle du Bordelais et de l'ouvrir au grand public, la Maison de l'Economie Créative et de la Culture en Aquitaine (Méca), dessinée par les architectes de BIG, ouvrira ses portes en 2015. Au programme : une arche abritant des œuvres contemporaines et cinématographiques ou encore écrites. Découverte.

Le cabinet d'architectes internationaux BIG a remporté, le 19 juin dernier, le concours pour concevoir le futur Pôle régional de la culture et de l'économie créative à Bordeaux. Le bâtiment de 12.350 m2, situé au bord de la Garonne près du centre historique, vise à réunir les agences artistiques régionales et marquer l'engagement de la région pour la culture sous toutes ses formes.

 

Il doit accueillir en son sein le Fonds Régional d'Art Contemporain (FRAC), l'Office Artistique de Région Aquitaine (OARA) et l'Ecrit Cinéma Livre Audiovisuel (ECLA) et sera ouvert au grand public. Frédéric Vilocq, chef de projet en charge de la culture à la région parle de « bâtiment hybride, unique en France par la diversité des arts et des cultures réunis sous un même toit ». Ainsi, la Maison de l'Economie Créative et de la Culture en Aquitaine (Méca) sera un lieu de création, de diffusion et d'échange qui permettra l'émergence d'œuvres contemporaines. « Cette nouvelle Méca se présente comme un bâtiment culturel inversé qui offre à voir au public les coulisses de la scène, les réserves d'œuvres d'art et les archives cinématographiques, et va devenir un nouveau lieu public pour tous » explique Bjarke Ingels, associé principal au sein de l'agence d'architecture BIG.

 

Une arche élancée
Côté architecture, l'immense arche de 37 mètres de haut dispose de 4 façades de tailles différentes qui lui donnent un aspect de « grande boucle vrillée liant l'espace public à chacune des institutions culturelles », explique le cabinet d'architectes BIG dans un communiqué. Quant à l'enveloppe, elle évoque un pliage : « Un même matériau couvrant le grand parvis et la promenade se plie pour former le toit de l'accueil principal, se retourne verticalement le long de la cage de scène de l'OARA, franchit le vide en enveloppant les galeries d'expositions du FRAC pour finalement redescendre le long des plateaux de l'ECLA, jusqu'aux archives, intégrant ainsi l'ensemble du projet à la balade piétonne ». En outre, les deux rampes d'entrée latérales menant à l'agora, « pièce ouverte sur la vie de Bordeaux » permettront aux visiteurs de découvrir les salles d'expositions, une salle de cinéma, un auditorium, deux studios de création, un espace de production et autres équipements techniques. Les plus curieux pourront même profiter d'une terrasse panoramique sur le toit avec vue sur le Bordelais.

 

Intégration paysagère
Dans ce contexte, la Méca offre un cadre urbain unifié et intégré à l'environnement du nouveau quartier Bordeaux Atlantique situé près de la gare TGV. Construite en béton recouvert de pierre calcaire typique des habitations locales, la Méca est traversée d'un parcours linéaire, devenant une extension naturelle du Quai de Paludate. Elle marquera aussi l'entrée de la ville pour les gens arrivant en train.

 

Après 5 ans de pourparlers autour du projet, la construction devrait commencer en juin 2013 pour 9 mois de travaux, l'ouverture étant prévue en mars 2015. Le dispositif de 52 millions d'euros est financé à 92% par le Conseil régional, maître d'ouvrage, le reste étant pris en charge par le ministère de la Culture.

 


Méca - Maison de l'Économie Créative et de la Culture en Aquitaine
Surface: 12.350 m2
Maître d'œuvre : BIG Architecture
Maître d'ouvrage: Conseil régional d'Aquitaine
Coût: 52 millions d'euros
Début des travaux : juin 2013
Date prévue d'ouverture : mars 2015
actionclactionfp