A peine décidée, déjà abandonnée. L'idée d'une taxe destinée à financer les régions à hauteur de 600 M€ vient d'être définitivement remisée par Manuel Valls, à la grande satisfaction de nombre d'élus de droite. Explications.

En juin dernier, Manuel Valls et l'Association des régions de France (ARF) avaient trouvé un accord sur une nouvelle taxe qui permettrait aux régions d'obtenir 600 M€ de crédits supplémentaires. Baptisée Taxe spéciale d'équipement régionale (TSER), elle aurait concerné les propriétaires fonciers - via la hausse de la taxe foncière - et les entreprises, à travers la Cotisation foncière des entreprises (CFE). Elle aurait été collectée par l'Etat et ensuite redistribuée aux régions.

 

Mais « cette piste de réflexion a été abandonnée par le gouvernement et les régions », a indiqué Matignon à l'AFP vendredi 16 septembre 2016. En effet, du côté des élus du camp de Philippe Richert, président de l'ARF (LR), des menaces et des critiques avaient surgi comme celles de Xavier Bertrand et Christian Estrosi. Et il semble donc que ce soit Philippe Richert lui-même, qui a préféré se passer de cette taxe, pourtant inscrite à l'ordre du jour de la loi de Finances 2017.

 

Une rencontre est prévue ce mercredi entre Philippe Richert et le Premier ministre, qui s'est dit « à l'écoute » des nouvelles propositions du président des Régions de France.
actionclactionfp