EXPERIMENTATION. L'Ademe et le Plan Bâtiment Durable ont dévoilé les 12 projets qui seront accompagnés afin de tester de nouvelles idées favorisant la massification de la rénovation énergétique.

Enclencher le mouvement pour la rénovation énergétique des bâtiments. Un leitmotiv pour l'Ademe et le Plan Bâtiment Durable (PDB) qui ont lancé en octobre dernier un appel à projet (ExpéRénos) pour expérimenter de nouvelles idées favorisant la massification de la rénovation énergétique. (Lire notre article). Lors du salon Batimat, Marie Gracia, chargée de mission au sein du PBD, nous avait confié que 12 projets sur les 80 reçus avaient été sélectionnés afin d'être explorer et tester. Pour être retenu, la condition était qu'ils devaient être reproductibles. "Car, l'objectif est désormais de se lancer", avait-elle insisté.

 

C'est donc parti. L'Ademe et le PBD viennent de dévoiler ces 12 projets qui seront testés, dont le but est "de développer de nouveaux services, basés sur les motivations réelles des ménages : le confort chez soi, la préservation et l'amélioration de la valeur patrimoniale du bien, la santé, ou encore la réduction de la facture énergétique". Et l'objectif à long terme est bien sûr de généraliser les idées qui auront fait leur preuve. En attendant, les lauréats seront accompagnés par l'Ademe et le Plan Bâtiment Durable pendant les six premiers mois de 2018.

 

Voici donc les 12 projets retenus :

 

VEFA. Il y a d'abord "trois projets autour du VEFA Réno (Vente en Etat Futur d'Achèvement) qui se concentrent sur le moment stratégique de la transaction immobilière pour proposer à un acheteur d'acquérir une "version" énergétiquement rénovée du logement". Les deux partenaires annoncent que ces projets seront testés : "dans le département des Deux-Sèvres par m² (maître d'oeuvre), Acthe (BET), la plateforme territoriale de rénovation ACT'e située sur la Communauté de communes du Thouarsais et une agence immobilière ; à St Brieuc par l'ALEC Pays de Saint-Brieuc et en Grand Est à travers le dispositif Oktave".

 

Agents immobilier. Un autre projet porte sur "l'intégration des agents immobiliers dans le jeu d'acteur de la rénovation énergétique". "Leur formation à la rénovation sera testée via 2 projets : par l'ALEC de la métropole grenobloise et par la Maison de l'Habitat Durable de Lille. Dans ce dernier cas les questions de précarité énergétique subies par les locataires seront abordées", détaillent-ils.

 

Auto-rénovation et assurance. "Un projet porté par la FédAC (FEDération des Accompagnateurs à l'autoproduction et à l'entraide dans le bâtiment) relatif à l'auto-rénovation accompagnée sera travaillé sur 5 territoires en France. Il s'agira de creuser les aspects assurantiels de cette pratique".

Rénovation d'un quartier.
"Le potentiel de massification des dynamiques de rénovation collectives à l'échelle d'un quartier sera testé par l'ADIL de la Drôme via le projet Eco-Lôti"

 

Communication. Le "pop up réno" (corner d'information pour le public) sera testé en Nouvelle Aquitaine par l'ADIL 79 (Agence Départementale d'Information sur le Logement).

 

"Le dispositif du tiers payant artisans sera travaillé de manière collective par deux structures nancéiennes : l'association Camel et l'ALEC Nancy Grands Territoires. Sous un format similaire au tiers payant de la sécurité sociale, il s'agira d'alléger le poids financier de l'avance des travaux par le particulier en attendant le versement des aides publiques".

 

Sensibilisation. Trois projets "relatifs à la sensibilisation des particuliers sur le sujet de la rénovation énergétique seront testés : #ECOL'HOME engagera une démarche de sensibilisation en milieu scolaire via un test sur Orléans porté par l'ADIL - EIE (Espace Info Energie) 45. Les "Journées du patrimoine ordinaire" et l'émission "Bonjour chez vous" développés par tema.archi viendront quant à elles compléter ces dispositifs en jouant sur l'envie et la valorisation patrimoniale".
actionclactionfp