ENTENDU A BATIMAT. Comment convaincre et aider les français à rénover leur logement ? Pour y parvenir, les pistes sont multiples, nous ont expliqué Anne-Lise Deloron et Maria Gracia du Plan Bâtiment Durable.

En France, de nombreux logements doivent être rénovés pour être performants et peu énergivore. Si les particuliers semblent conscients de l'utilité de disposer d'une habitation peu énergivore, ils ne sont pas encore assez nombreux à se lancer dans la rénovation de leur bien et quand ils le font les travaux se focalisent souvent sur un seul type de rénovation à la fois : changement des fenêtres, du système de chauffage, isolation des combles… Il est encore rare que ces rénovations soient pensées dans leur ensemble et issues d'études globales.

 

Réaliser des travaux embarqués permet de transformer un logement en habitation performante d'un point de vue environnementale. Une transformation qui a des avantages à commencer par sa valeur verte. Une étude réalisée par les Notaires de France met justement en évidence la valeur verte d'un bien. Les résultats montrent en effet la corrélation entre le montant d'une transaction et son étiquette énergétique. Ainsi, plus un logement est performant, mieux il se vend. La différence de prix entre deux logements de même type peut d'ailleurs aller jusqu'à 10-15% de différence. "Il y a donc une vraie valeur verte des logements", tient à souligner Anne-Lise Deloron, Directrice adjoint du Plan bâtiment durable (PBD). Selon elle, les acteurs de l'immobilier ont un rôle à jouer pour alerter vendeurs et acheteurs sur la situation du bien. Ces professionnels pourraient ainsi participer à la massification de la rénovation en guidant les particuliers. "L'idée serait qu'ils puissent les envoyer vers des professionnels qui les accompagneraient dans les travaux à faire", explique Anne-Lise Deloron.

 

12 projets retenus pour expérimenter des idées de massification de la rénovation
Pour accélérer la rénovation, les territoires ont aussi un rôle à jouer, poursuit-elle. "Un rôle d'accompagnement", complète Marie Gracia, chargée de mission au sein du PBD qui rappelle qu'il existe déjà dans chaque département des guichets (Espace Info Energie) pour donner des conseils aux particuliers sur les travaux. Ces structures territoriales ont la confiance des particuliers et peuvent donc les guider et les orienter vers des professionnels reconnus et conventionnés pour obtenir notamment des subventions, souligne-t-elle. "L'idée est désormais d'avoir des rénovations ambitieuses", poursuit-elle.

 

Marie Gracia rappelle justement que début octobre, le Plan Bâtiment durable et l'Ademe ont lancé l'expérimentation ExpéRénos. L'idée est de tester sur le terrain des projets destinées à massifier la rénovation énergétique L'appel à projet, qui s'est terminé le 23 octobre 2017, a attiré de nombreux participants. En moins de trois semaines plus de 80 dossiers ont été reçus. Au total, 12 d'entre eux ont été gardés afin d'être explorer et tester. Pour être retenu, la condition était qu'ils devaient être reproductibles. Car, l'objectif est désormais de se lancer, insiste Maire Gracia. C'était d'ailleurs ce qui est ressorti de l'assemblée générale du plan bâtiment durable, qui s'est déroulé le 7 novembre 2017. "Il faut les tester maintenant, et que la maîtrise d'œuvre s'en empare", nous confie-t-elle. Elle précise également que les premiers retours sur les résultats de ces expérimentations seront dévoilés en juin 2018 par le Plan Bâtiment durable.

 


"Il y a un gisement formidable à imaginer pour massifier la rénovation", Anne-Lise Deloron

 

Par ailleurs, même si les dispositifs ne sont pas parfaits, il semble essentiel de ne pas les changer, au moins le temps du quinquennat, estime Marie Gracia. "Il y a des gens qui ont envie d'y aller, qui ont besoin d'être accompagnés, soutenus et les acteurs locaux sont aussi prêts à y aller", fait-elle valoir. Pour cela, il faut donc les aider et leur donner de la visibilité.

 

"Il y a un gisement formidable à imaginer pour massifier la rénovation", conclut Anne-Lise Deloron. Toutes ces pistes devraient être présentées dans le cadre du plan de rénovation des bâtiments qui sera prochainement soumis à concertation aux professionnels jusqu'à fin 2017.
actionclactionfp