Voici une maison qui obéit à l'œil mais surtout au doigt ! Située à Niort, cette demeure moderne, entièrement domotisée, permet de gérer ses consommations d'énergie à travers un écran tactile de contrôle. Volet, lumière, sécurité… tout est pensé pour être optimisé. Et cerise sur le gâteau, la maison répond aux objectifs de la RT 2012. Visite.

Gérer l'ouverture de ses volets, ses lumières, les persiennes de sa pergola, la sécurité sans même être présent dans sa maison. C'est possible ! Et pour cela, pas besoin d'avoir recours à la magie puisque la domotique s'en charge.

 

Pour voir ce petit exploit, il faut se rendre à Niort dans une maison du constructeur Villa Tradition actuellement en cours de finition. Cette construction fait partie d'un programme de trois demeures réalisées dans un esprit "laboratoire" technique et technologique. Après avoir inauguré en juin une villa visant l'efficacité positive RT 2012, place aujourd'hui à une maison contemporaine toujours RT 2012 mais cette fois exploitant au maximum la domotique. "Nous avons opté pour un système filaire pour éviter les ondes radio. Résultat : on peut gérer de nombreux appareils mais également voir les dépenses d'énergie et faire le suivi des consommations. On ne fait pas encore le café mais ça ne devrait pas tarder", plaisante Eric Doisy, président de Villa Tradition. Le propriétaire pourra ainsi piloter à distance de nombreux points de la maison grâce à un écran d'ordinateur ou son smartphone. Un véritable petit bijou communicant et connecté de 20.000 euros, mis en oeuvre par EDT domotique qui devrait faciliter le quotidien des habitants. Un bien-être qui devrait également être apporté par l'aspect bioclimatique du projet : "L'agencement et les ouvertures tiennent compte de l'implantation afin de protéger efficacement des agressions climatiques : vent et canicule", renchérit Eric Doisy.

 

Une maison performante
Du côté des équipements, le choix s'est porté sur un mariage pompe à chaleur et chaudière : "Nous avons volontairement omis le solaire pour trouver des solutions simples à mettre en place et à intégrer dans la RT 2012. On s'est donc orienté vers une solution hybride", souligne Eric Doisy. Et Franck Fontaine de chez Chaffotteaux d'expliquer : "La chaudière produit l'eau chaude sanitaire et la PAC le chauffage, mais on peut paramétrer l'ensemble pour ajuster ou alterner l'utilisation selon les besoins". A cela s'ajoutent une VMC simple flux, une isolation en laine de verre par l'intérieur, la récupération des eaux de pluie. Résultat : la consommation devrait s'établir à 43,6 kWh d'énergie primaire par m2 et par an et la perméabilité à l'air de 0,39 m3/h.m2.

 

Avec ses atouts, cette maison high tech de 156 m2 dont le montant avoisine tout de même les 500.000 euros (terrain compris), semble déjà séduire puisqu'elle est déjà convoitée par un acheteur potentiel. Quant à savoir si ce projet sera une totale réussite, il faudra attendre les premiers retours des utilisateurs.
actionclactionfp