Batiactu : Ce village devrait être construit dans la métropole du Grand Paris. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Jean-Christophe Fromantin
 : Avec la région Île-de-France, et sa présidente Valérie Pécresse, et l'appui technique de l'Institut d'Aménagement et d'urbanisme (IAU), nous lançons demain (ndlr : 16 septembre 2016), le processus de mobilisations des sites. Nous allons rencontrer tous les représentants des territoires franciliens qui souhaitent se positionner pour accueillir le Village global. Il devrait y avoir une douzaine de site à étudier. Ensuite, nous comparerons les dossiers pour choisir le site qui accueillera le Village global.

 

Batiactu : Savez-vous qui réalisera ce globe ?
Jean-Christophe Fromantin :
Avant de concrétiser ce projet, nous devons trouver le site mais surtout il faut que notre candidature soit retenue ! Si nous obtenons l'exposition universelle en 2025, un grand concours d'architecture international sera alors lancé en 2018-2020.

 

Batiactu : Pourtant vous présentez déjà des croquis.
Jean-Christophe Fromantin :
Oui, ces visuels sont l'expression des grands défis que nous voulons mener. Pour présenter notre candidature, il faut que nous exprimions notre façon d'aborder l'exposition. Autour du globe, nous voulons créer des pavillons paramétrables. Chaque pays aura des modules flexibles qui leur permettront de changer la fonction du lieu selon les besoins de la journée.

 

Batiactu : La candidature d'un pays entier à l'exposition universelle est une première ?
Jean-Christophe Fromantin :
Notre candidature est audacieuse, innovante. Nous avons la volonté de réinventer l'exposition universelle. Avec ce projet, nous espérons réinventer un cycle, être plus créatif et plus immersifs. En attendant, un grand travail a déjà démarré dans seize grandes métropoles françaises autour de travaux de réflexions.
actioncl