Alain Maugard, grande figure du secteur de la construction, est président de Qualibat et du plan de recherche développement amiante (PRDA).

Alain Maugard, grande figure du secteur de la construction, est président de Qualibat. Né en avril 1943, cette fonction permet à Alain Maugard qui a pris sa retraite effective en 2009 de continuer à décliner sa passion et son engagement professionnels pour le bâtiment, auquel il a consacré toute sa carrière d'ingénieur et haut-fonctionnaire. Il est également président, depuis 2015, du plan de recherche développement amiante (PRDA). Il a notamment dirigé l'établissement public de la Défense et s'est intéressé très tôt à la question de la transition énergétique dans le domaine de la construction et de l'habitat.

 

Etapes clefs de carrière


- 2009 : président de l'association Qualibat.
- 2008 : responsable de la section « risques, sécurité, sûreté » au Conseil général de l'environnement et du développement durable.
- 1993 : président du centre technique et scientifique du bâtiment (CSTB).
- 1990 : directeur de l'établissement public pour l'aménagement de la Défense.
- 1984 : directeur de la construction au ministère du Logement.
- 1981 : directeur adjoint du cabinet du ministre de l'Urbanisme et du Logement.
- 1978 : chef du service de la politique technique à la direction de la construction et Secrétaire permanent du « Plan Construction ».
- 1975 : directeur adjoint de la DDE de Meurthe-et-Moselle.
- 1972 : chef de l'urbanisme opérationnel et de la construction à la DDE des Hauts-de-Seine.
- 1967 : intègre le ministère de l'Équipement comme chargé d'études sur la rationalisation des choix budgétaires au service des affaires économiques et internationales.

 

Les grands chantiers de sa carrière


Alain Maugard est l'un des initiateurs en France du concept de « bâtiment à énergie positive ». Homme de terrain, à l'aise dans les milieux de la haute administration, il est aussi un ingénieur qui a toujours conduit son action guidé par une approche réfléchie des défis auxquels la filière du bâtiment a été confrontée ces dernières décennies.
Très tôt sensibilisé à la question de la transition énergétique et aux normes et nouveaux process qui allaient en découler dans le secteur de la construction, son travail a nourri une partie des conclusions du Grenelle de l'Environnement.

 

C'est logiquement que la dernière partie de son itinéraire professionnel l'a conduit à diriger le Centre scientifique et technique du bâtiment et désormais, même retraité, à présider l'organisme de certification Qualibat. « Développer ses compétences et les faire reconnaître, c'est l'intérêt de toutes les entreprises, en particulier de celles du bâtiment dans la période actuelle. Les ouvrages sont de plus en plus complexes à concevoir et à construire. L'ensemble du secteur est engagé dans une dynamique d'innovations sans précédent » explique-t-il en 2009 au site de la FFB quand il prend les rênes de Qualibat. Il a ainsi instauré des audits de chantier pour mieux prendre en compte le savoir-faire « in situ » des professionnels et dans le domaine de la certification, mis en place une « nomenclature offensive ». « Cela reflète les évolutions des métiers du bâtiment et préserve leur valeur ajoutée. C'est particulièrement vrai pour ce qui concerne la rénovation énergétique » expliquait-il dans le même entretien, annonçant vouloir mieux accompagner les professionnels dans cette mutation en nouant des partenariats avec les fédérations (FBB, Capeb…).

 

Etudes


1966 : diplômé de l'École Polytechnique (promotion 1962), ingénieur des Ponts et Chaussées.
actionclactionfp