Selon une étude d'un fonds privé américain, leWorld Monuments Fund, 93 sites historiques seraient en péril en raison du climat, des catastrophes naturelles ou encore des conflits humains. Parmi les sites les plus connus, on peut citer le Machu Picchu au Pérou ou la Sagrada Familia à Barcelone. Deux sites français figurent sur cette liste. Détails.

Un fonds privé américain, le World Monuments Fund, fait état tous les deux ans des sites historiques en péril dans le monde.

 

En 2010, 93 sites seraient menacés et les raisons de cette situation sont nombreuses : le climat, les conflits, les catastrophes naturelles ou encore l'homme directement. Au total, 47 pays sont touchés et parmi les lieux les plus connus, on peut citer la Sagrada Familia à Barcelone en Espagne ou le Machu Picchu au Pérou. Mais des sites plus surprenants figurent sur cette liste comme les 68 ponts enjambant le Merrit Parkway, une autoroute des années 1930 sillonnant le Connecticut (nord-est des Etats-Unis), et dont le WMF dénonce le manque d'entretien, ou encore le centre historique de Séville.

 

Deux sites en France
La France n'est pas épargnée non plus, deux sites seraient en danger selon l'organisme. Tout d'abord, l'Hôtel des Monnaies de Villemagne-l'Argentière, situé dans l'Hérault et datant du 13ème siècle, serait dégradé par l'usure du temps. L'autre monument pointé du doigt est l'église de Saint-Martin-des-Puits dans l'Aude, construite entre le 9ème et le 12ème siècle, dont les fresques murales seraient abîmées par la perméabilité et le vandalisme.
Afin de sensibiliser l'opinion publique et les pouvoirs publics, le président du WMF explique, dans un communiqué, que tous ces sites sont des «endroits qui définissent et enrichissent nos vies et notre environnement. Sans eux, notre planète ne serait pas la même».
actionclactionfp