AVANT/APRES - Les nouveaux propriétaires d'une maison de 1932 souhaitaient à la fois la rénover et augmenter sa surface par l'ajout de deux chambres. Contrainte de taille : le chantier ne devait pas prendre plus de 7 mois. Le projet nous est expliqué par Jean-François Viaud, le coordinateur de l'activité Rénovation chez Rénovert, du groupe Maisons France Confort.

Comment faire d'une maison de 105 m², datant des années 1930, un confortable pavillon de 135 m² ? Réponse : en combinant rénovation et extension afin de pouvoir loger une famille de 5 personnes dont trois enfants en bas âges. "Les propriétaires sont venus vers nous au mois de mars 2012", nous explique Jean-François Viaud de Rénovert. "Ils avaient déjà fait une déclaration de travaux préalable en mairie mais attendaient encore la réponse, la zone étant soumise à l'avis des bâtiments de France. Nous avons donc mené le chantier en décalé, avec, dans un premier temps, la rénovation, puis, dans un deuxième temps, l'extension".

 

Les travaux ont tout d'abord consisté à percer et modifier les ouvertures, notamment d'insérer des fenêtres de toit Velux, de transformer une porte fenêtre en nouvelle porte d'entrée (la zone de la porte d'entrée originelle étant occupée par l'extension), et de transformer une fenêtre en porte-fenêtre. "Les performances énergétiques ne faisaient pas partie des exigences des propriétaires au début. Ils demandaient uniquement d'avantage d'espace et de luminosité. Mais nous avons repris toute l'isolation des murs par l'intérieur (toiture, murs et combles perdus) et remplacé les menuiseries par des doubles-vitrages PVC", poursuit Jean-François Viaud. "Nous leur avons également conseillé de remplacer le système de chaudière à gaz qui était hors d'âge et la production d'eau chaude sanitaire. Nous avons remis en conformité le réseau de gaz et l'installation électrique a été remise en état. Et nous avons créé un réseau de ventilation".

 

Des travaux réalisés en décalé
La première phase de ces travaux s'est déroulée entre les mois d'avril et de juin 2012, non sans quelques efforts d'organisation liés à l'exiguïté du terrain, situé à 3,5 mètres au-dessus du niveau d'une rue en courbe, compliquant l'approvisionnement en matériaux grâce à des camions-grue. "Pour la deuxième phase, la création de l'extension, nous avons opté, compte tenu des délais très courts qui nous étaient imposés, pour des solutions constructives rapides. Nous avons par exemple utilisé un système polystyrène sur armature métallique et bardage pour l'isolation, de béton prise rapide pour la dalle et de planchers avec isolant TMS". Pour le raccordement des réseaux, Rénovert passe par le vide-sanitaire et un soupirail reconditionné, près de l'ancienne porte d'entrée, désormais couloir de séparation menant vers les deux nouvelles chambres du rez-de-chaussée (et leur salle de bains). "Nous avons également installé un nouveau groupe VMC hygro A dans les combles de l'extension", précise le coordinateur de Rénovert.

 

Découvrez le projet en image dans les pages suivantes.
actionclactionfp