La terre cuite est la solution la plus performante tant au plan énergétique qu'économique, selon les résultats d'une étude comparative des systèmes d'isolation présentée lors du colloque "Brique & RT 2012" organisée par la Fédération des tuiles et briques.

La brique de terre cuite, une réponse pertinente à la RT 2012 ? C'est en tout cas la conclusion d'une étude présentée lors du colloque "Brique et RT 2012" organisée par la Fédération française des tuiles et briques (FFTB). Celle-ci s'est ainsi attachée à comparer des systèmes à isolation rapportée par l'intérieur et l'extérieur : d'un côté, du béton banché et ITE ; de l'autre, de la brique et ITI.

 

Résultat, cette simulation technico-économique, conduite sur deux bâtiments d'habitation collective (R+3 et R+4) a montré que "l'ITI et la brique permettent de réaliser une économie de 6.5% d'énergie de chauffage et jusqu'à 28% sur le coût de la construction".

 

Face aux enjeux d'efficacité énergétique des bâtiments et des exigences de la RT 2012, la FFTB entend mettre un coup de projecteur sur la filière terre cuite qui peut apporter des réponses conformes en matière de constructions et d'applications. Et de rappeler que "les briques offrent une forte résistance thermique au-delà de 1.4 m2.K/W pour les briques de 20 cm d'épaisseur et, associées à des planelles de terre cuite, permettent de s'affranchir de la pose de rupteurs de pont thermique".
actionclactionfp