Smart Module Concept a vu ses effectifs multipliés par 10 en un an. La filiale de Rabot Dutilleul, spécialisée dans la construction modulaire en bois, est passée à l'étape industrielle. Objectif : atteindre les 1.000 modules livrés par an.

Le pôle industriel du groupe Rabot Dutilleul s'est bien renforcé : en un an, la filiale Smart Module Concept est passée d'un effectif de 5 personnes à une cinquantaine de collaborateurs. Pour parvenir à passer de la première phase de R&D à cette nouvelle étape de son développement, elle a lancé une vaste campagne de recrutement et embauché une quarantaine de nouveaux employés, dont 10 sur le seul mois de juin. L'entreprise explique : "Pour ce faire, SMC s'est appuyé sur une méthode de recrutement par simulation développée en partenariat avec Pôle Emploi". Elle insiste sur la diversité des profils recherchés, mettant en avant l'habileté et la motivation, plus que les diplômes. "Nous souhaitons que les candidats puissent exprimer leurs talents", fait valoir Christophe Deloux, le responsable RH. "On a autant de jeunes de 20-25 ans que de profils seniors", et aussi bien hommes que femmes.

D'autres développements dans le futur ?

Les candidats sont ainsi testés une première fois, sur des épreuves de calcul, d'assemblage, de vision dans l'espace et sur l'analyse d'un cas pratique par Pôle Emploi qui sélectionne les plus performants et les présente à SMC. L'entreprise les rencontre alors et leur fait passer un entretien de motivation. "Au total, sur la centaine de personnes conviées à la réunion d'information, ils sont une vingtaine à intégrer l'entreprise", annonce-t-elle. Une fois embauchés en CDD, les salariés suivent une formation interne de 3 mois. A l'issue du premier contrat de 6 mois, le contrat pourra être transformé en CDI.

 

Et la société ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Elle précise être en phase de livraison de 22 maisons en bois sur le domaine du Nouveau-Monde à la Chapelle-d'Armentières (Nord), un projet porté par une autre filiale de Rabot Dutilleul, le promoteur Nacarat. A terme, SMC envisage de préfabriquer environ 1.000 modules bois par an qui seront ensuite assemblés sur les chantiers. Le président du groupe, François Dutilleul, déclare : "Nous sommes engagés depuis quelques années dans une démarche industrielle afin de réduire nos coûts et délais de fabrication, le tout dans une optique qualitative et durable. La préfabrication en atelier de modules en bois en fait partie". Le groupe s'intéresserait également à l'impression 3D.
actionclactionfp