Prévue à l'horizon 2020-2021, la construction du nouveau centre d'entraînement du PSG, imaginée par l'architecte Jean-Michel Wilmotte à Poissy (Yvelines), pourrait accuser plusieurs mois de retard à cause du déménagement d'une fourrière installée sur le périmètre. Explications.

Alors que les équipes de l'architecte français, Jean-Michel Wilmotte, travaillent depuis avril 2017 sur la construction du futur centre d'entraînement et de formation du club de football du PSG à Poissy (Yvelines), une péripétie pourrait retarder le projet. A en croire, le journal, Le Parisien, daté du 23 octobre, la livraison du complexe pourrait prendre plusieurs mois de retard en raison du déménagement d'une fourrière, situé sur le site.

 

Le déplacement de l'équipement intercommunal, implanté au cœur du futur campus du PSG , était bien programmé dans le projet mais des formalités administratives pourraient effectivement peser sur le calendrier.

 

Des études d'impact nécessaires

 

"Comme nous stockons des voitures, il y a des hydrocarbures et il faut faire des études d'impact", a expliqué au quotidien, Daniel Level, président du syndicat intercommunal qui regroupe quarante-deux communes. "Notre but n'est pas de gêner le projet du PSG" , a-t-il assuré. Dans ce sens, Stéphane Grauvogel, sous-préfet, entend appliquer la réglementation : "Nous compressons au maximum les procédures pour éviter de retarder le projet mais on ne peut pas échapper à ce genre de démarches", a-t-il développé auprès du même journal. "Avant d'implanter la fourrière sur un nouvel endroit, il faut se pencher sur la protection des espèces, prendre en compte la loi sur l'eau ou effectuer des fouilles archéologiques préventives", a-t-il ajouté.

 

Une procédure qui pourrait durer plusieurs mois mais qui ne semble pas inquiéter les dirigeants parisiens, qui espèrent donner le coup d'envoi des travaux au premier semestre 2018, comme prévu initialement.

 

"Aucun retard sur le chantier", assure le Paris Saint-Germain

 

Interrogé par Batiactu ce 24 octobre, le Paris Saint-Germain espère toujours pouvoir disposer de son outil de travail ultra-moderne au printemps 2020 et assure que le projet "ne prendra pas de retard." "Nous trouverons toutes les solutions pour livrer dans les temps", garantit le club.

 

"Sur le site d'implantation de 74 hectares au total, les besoins en surface utile pour la réalisation du projet représentent : environ 40.000 m² de surfaces intérieures ; environ 200.000 m² d'espaces extérieurs aménagés, incluant les terrains et les parkings", rappelle un porte-parole du PSG. Une zone résidentielle sera enfin dédiée aux professionnels du football dans le cadre de la mise au vert précédent les matches.

 

actionclactionfp