Le président du Turkménistan, Gourbangouly Berdymoukhamedov, a inauguré mercredi un complexe présidentiel colossal, à Achkhabad, capitale de cette république d'Asie centrale riche en gaz, construit par le géant français du bâtiment Bouygues pour la somme de 250 millions d'euros.

Le nouveau complexe présidentiel, d'une surface de 70.000 mètres carrés, comprend, entre autres, un palais de marbre blanc, coiffé de cinq coupoles recouvertes de feuilles d'or pour les «réceptions officielles», deux palais rénovés, ainsi que plusieurs bâtiments annexes aux différents palais. «Le contrat pour la construction et la rénovation du complexe présidentiel, d'un montant de 250 millions d'euros, a été signé par le gouvernement turkmène et Bouygues en 2007», a indiqué un porte-parole de Bouygues au Turkménistan.

 

Bouygues confirme une fois de plus sa présence sur le marché de la construction au Turkménistan. «Le Turkménistan est un pays où intervient Bouygues Construction, depuis maintenant une quinzaine d'années, et nous y exerçons à peu près 4 % de notre activité, c'est un enjeu commercial pour Bouygues», expliquais Olivier-Marie Racine, directeur général de Bouygues Construction, l'an dernier. En effet, depuis 1993, le leader mondial de la construction a signé 55 contrats dans le pays et a réalisé certains projets du défunt dictateur turkmène Saparmourat Niazov, dont le mausolée où a été enterré le dictateur, ainsi que la plus grande mosquée d'Asie centrale, pouvant accueillir 20.000 fidèles.

 

 


Le Turkménistan inaugure un monument dédié à la Constitution
Gourbangouly Berdymoukhamedov a également inauguré ce mercredi, à Achkhabad, un gigantesque monument de 185 mètres dédié à la Constitution. D'un coût de 45 millions d'euros, cette bâtisse a été érigée par la compagnie turque Polimeks dans le sud de la capitale. La hauteur du monument, célèbre elle aussi l'adoption de la Constitution du Turkménistan, indépendante le 18 mai 1992, la bâtisse est haute de 185 mètres. Au centre du complexe, une tour de 91 mètres symbolise en revanche l'année où cette ex-république soviétique est devenue indépendante, en 1991. Le tout est couronné par une aiguille avec un croissant et cinq étoiles en or. Le monument, considéré comme un symbole de l'unité populaire du Turkménistan est inauguré le jour du 20e anniversaire de l'indépendance.
actionclactionfp