Au court de sa vie, le moulin a connu de grandes transformations architecturales. Il change de visages au gré de saisons. "Après avoir fait fortune avec l'huile de colza, le meunier a décidé d'ériger cette nouvelle partie. Cette zone représente près d'un tiers de l'ensemble du bâtiment", décrit le propriétaire.

 

Totalement détruite au moment de l'achat en 2007, la maison du meunier a retrouvé aujourd'hui une nouvelle jeunesse. Ses propriétaires ont eu envie d'y construire à la place (et toujours dans le même esprit) un petit gîte rural et écologique. Attenant à la maison familiale, il a permis de revaloriser le pignon qui avait, notamment, été défiguré par la mise en place d'une imposante porte de hangar.
actioncl