Une terrasse arborée est située au troisième étage, avec une vue imprenable sur le dôme du Val-de-Grâce. Un endroit qui a deux raisons d'être. Tout d'abord, faciliter les contacts entre les chercheurs. Mais aussi respecter une obligation relativement récente instaurée par la mairie de Paris : les bâtiments neufs ne doivent rien rejeter à l'égout en cas de petites pluies. "Nous envoyons donc l'eau dans des espaces plantés", explique Thomas Richez. Du toit, l'eau est conduite jusqu'à la terrasse arborée, puis de celle-ci vers un autre jardin en contrebas.

 

Par ailleurs, un retrait du bâtiment est obligatoire, au niveau du troisième étage, pour ne pas couper les vues sur le Val-de-Grâce depuis certains appartements de la rue de la santé adjacente.

actioncl