L'implantation, légèrement de biais par rapport au canal de Neuffossé, répond quant à elle à une logique de prolongement des cheminements. Elle permet également de faire aboutir l'extrémité de l'ouvrage sur le quai du Commerce, en faisant que la rampe d'accès PMR et cycliste, se loge naturellement sur le bord du canal. Les culées restent proches tout en respectant les contraintes du site et la portée minimale dégagée est de 50 mètres environ. Les architectes revendiquent une "économie de matière et la maîtrise du budget". Bertrand Potel conclut : "Les ouvrages d'art nous donnent l'occasion de penser différemment la ville : au-delà de la technicité, ils se situent entre urbanisme et design".

actioncl