La blague n'a fait rire personne. Dans un quartier chic de Londres, une propriétaire a décidé de repeindre sa maison de rayures rouges pour se venger de ses voisins. Ces derniers s'étaient opposés au projet d'agrandissement de l'habitation en sous-sol.

Kensington, ses jardins, son palais, ses musées, ses bâtisses bourgeoises...et désormais sa maison aux rayures rouges. Dans le quartier très chic de la capitale britannique, une propriétaire a entrepris un ravalement de façade des plus étonnants. Pour protester contre le voisinage qui lui a empêché de réaliser d'importants travaux en sous-sol, elle a décidé de repeindre l'extérieur d'énormes rayures rouges. Une initiative qui n'a pas manqué de susciter des réactions outrées parmi les résidents, attachés à l'élégance de leur rue. "C'est très, très criard. Sans vouloir paraître prétentieuse, ce n'est pas du tout le genre de Kensington, a déclaré l'habitante d'en face auprès du quotidien The Guardian.

Une maison iceberg

Selon les voisins, la propriétaire, qui vit en Suisse, avait l'intention de détruire l'habitation pour la remplacer par une "maison iceberg", c'est-à-dire dotée de plusieurs sous-sols. Mais la population locale s'est opposée au projet par peur des nuisances qu'auraient engendrées ces lourds travaux.
A Londres, les agrandissements des maisons en sous-sol se sont multipliés ces dernières années. Les habitants ayant l'ambition de les doter de piscines, de cinémas, de salles de sport ou encore de garages pour des voitures de luxe. Ces énormes travaux ont provoqué la colère de certains londoniens, excédés par le bruit, la poussière et les restrictions de parking.
Le quartier de Kensington est le seul quartier à avoir pris des mesures contre le développement des sous-sols en interdisant depuis fin 2014 la construction de plus d'un niveau.

actionclactionfp