Philippe Goujon, maire Les Républicains du 15e arrondissement, était initialement opposé à cette opération. Il explique, amusé : "Réinventer Paris c'est une initiative formidable avec des projets extra. Mais je ne souhaitais pas que les Bains-douches Castagnary en fassent partie. Nous avions commencé à créer quelque chose ici et nous souhaitions en faire un centre associatif culturel et sportif". L'élu de l'opposition admet avoir connu un moment de colère passager. "Mais tout s'est arrangé, je ne regrette rien", poursuit-il. "Et la réalisation est à la hauteur de nos espérances", déclare-t-il, satisfait du respect du patrimoine. "Le bâtiment était apprécié, donc nous ne souhaitions pas sa disparition". Avec la conservation de cette entrée, sur l'angle des rues, c'est tout le reste qui servira de cadre. Pour Philippe Goujon, l'idée de "co-living" est particulièrement intéressante dans un arrondissement qui devrait compter 40.000 étudiants en 2020 !

actioncl