"Le maître d'ouvrage s'est beaucoup investi dans le projet, dès la phase études, puis pendant la réalisation", observe Olivier Neyraud. "C'est vraiment une situation idéale. Bien sûr, pour l'architecte, cela se traduit parfois par davantage de contraintes. Mais il est intéressant d'y apporter des réponses. Cela nous permet à nous, architectes, de nous libérer."

actioncl