Les ESITC de Cachan, Caen et Metz ont signé une convention visant à mieux structurer l'offre de formation et de recherche de ces trois établissements de formation des ingénieurs des travaux de la construction. Elle doit permettre de répondre au mieux aux besoins de la profession.

C'est à la Maison des Travaux Publics de Paris, sous le parrainage de la Fédération Nationale des Travaux Publics et de la Fédération Française du Bâtiment, que les trois écoles supérieures d'ingénieurs des travaux de la construction (ESITC) de Cachan, Caen et Metz, ont signé une convention afin de renforcer leurs liens. Elles souhaitent définir des complémentarités dans leurs cursus et mener une politique de recherche commune centrée sur les besoins des entreprises du BTP. "La signature de cette convention intervient dans un contexte favorable, marqué par un très fort besoin ...
Il vous reste 24% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp