La filière des énergies renouvelables continue de se structurer avec l'inauguration d'une première école d'ingénieurs 100 % dédiée aux EnR, à l'université de Perpignan-Via Domitia. Unique en France, la formation de 3 ans porte sur le génie des procédés et l'énergétique appliqués à l'industrie et aux bâtiments.

Ils sont 32 élèves-ingénieurs et seront la première promotion de Sup'EnR, la toute nouvelle école d'ingénieurs entièrement dédiée aux énergies renouvelables. Symboliquement, en présence de nombreux représentants de la région et du monde académique de la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, ils ont coupé le ruban de cette inauguration sur le campus de l'université de Perpignan-Via Domitia. Fabrice Lorente, son président, a déclaré : "Je suis convaincu que c'est par ce genre de formation que nous construirons l'avenir des générations futures".

 

La formation en ingénierie, pour l'heure unique en France, est spécifiquement dédiée aux énergies renouvelables et au génie énergétique. Le cursus s'étale sur trois ans à partir d'un recrutement à Bac+2, et les ingénieurs diplômés se spécialisent en énergétique et en génie des procédés appliqués à l'industrie et au bâtiment. Implanté sur le campus solaire Tecnosud, les élèves se trouvent au cœur d'un tissu économique local dense, où toutes les énergies sont représentées : solaire, éolien terrestre et flottant, biomasse, hydraulique et géothermie. Ils bénéficient également d'un accès privilégié à diverses plateformes technologiques d'expérimentation comme le grand four solaire d'Odeillo ou la centrale solaire Thémis.

 

Fabrice Lorente, président de l'université, conclut : "Tout est fait à l'UPVD pour accompagner les élèves-ingénieurs dans les meilleures conditions possibles : des enseignants-chercheurs de grande qualité, experts dans les domaines des EnR, des partenaires économiques reconnus dans le secteur des énergies renouvelables qui interviendront dans la formation, des laboratoires avec des équipements scientifiques de très haut niveau et des plateformes technologiques pour le transfert".

actionclactionfp