Ce sont dans les domaines des logiciels de coordination de chantier, des logiciels de gestion des foncières et des courtiers en financement immobilier que les start-up de la construction et de l'immobilier pourrait se faire une place de choix, à terme, selon une étude publiée par Real Estech et PwC. Découvrez l'intégralité de l'enquête.

L'essor des "proptech" est incontestable. Quasiment inexistantes en France il y a encore cinq ans, ces start-up, qui aspirent à révolutionner certains pans de la construction et de l'immobilier, étaient déjà au nombre de 400 en 2018, selon une étude publiée ce mardi 17 septembre par l'association Real Estech et Strategy&, filiale du cabinet de conseil PwC. Autre preuve de l'ébullition de ce marché, les proptech françaises ont levé un total de 375 millions d'euros sur le seul premier semestre 2019, soit davantage que les 204 millions récoltés sur l'ensemble de l'année 2018. ...
Il vous reste 11% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp