Les températures y sont sans doute plus clémentes qu'ailleurs mais les ménages azuréens doivent tout de même se chauffer en hiver. Un poste de dépense trop élevé pour un certain nombre d'entre eux. L'Insee a réalisé une enquête en région PACA révélant les spécificités de cette précarité énergétique dans le Sud-Est.

Les chiffres sont ceux de 2015, mais la publication est récente : selon l'Insee, 162.000 ménages de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur se trouvaient en situation de "vulnérabilité énergétique", dépensant trop (plus de 8,2 % de leurs revenus) pour régler leurs factures de chauffage. Des foyers modestes que l'institut d'études statistiques classe en deux catégories, selon leur localisation géographique, sur la bande littorale ou dans les montagnes de l'arrière-pays. Il faut noter que, par rapport à la moyenne nationale, les bords de la Méditerranée sont moins ...
Il vous reste 18% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp