Le rapport de 2019 de la Fondation Abbé Pierre sur le mal-logement paraît ce vendredi. Cette année encore, ce sont plus de 4 millions de Français qui témoignent de mauvaises conditions d'habitat. Alors que l'habitat indigne continue de couler de beaux jours, le taux d'effort des ménages aux dépenses de logements ne cessent d'augmenter, tandis que le parc social s'assèche.

Dans son 24e rapport annuel, publié à la date anniversaire de l'appel de l'Abbé Pierre, la Fondation éponyme n'a toujours pas de bonnes nouvelles à annoncer en matière d'habitat pour les plus précaires, et de logement abordable pour les ménages aux revenus modestes. En parallèle, les phénomènes d'habitat indigne prospèrent, malgré les dispositions législatives tendant à les résorber. Des textes comme la loi Alur ou la loi Elan qui restent encore insuffisants aux yeux de la Fondation Abbé Pierre qui lançait, au début du mois de janvier, un appel à accélérer la cadence des ...
Il vous reste 37% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp